- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Un taux de 0,68 $ du 100 $ d’évaluation à Rosemère

Adoption du budget

La mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, a présenté les grandes lignes du budget 2009 et les principales orientations de la Ville pour la prochaine année, le 15 décembre, lors d’une séance spéciale du conseil municipal. «Nous avons continué à suivre notre plan quinquennal. Nous maintenons nos orientations», a-t-elle indiqué.

Pour l’année 2009, le budget d’exploitation de la Ville atteindra 23 193 000 $, avant le remboursement en capital, les immobilisations et les affections. Cependant, ce montant inclut la somme de 288 900 $ en projets spéciaux. Donc, le budget réel d’exploitation s’établit à 22 905 000 $, pour une augmentation de 3,57 %, comparativement à 2008.
«Les effets positifs de notre planification quinquennale se manifestent également de manière utile dans notre volonté d’atténuer l’impact du nouveau rôle d’évaluation foncière pour les contribuables. C’est là un atout important, considérant qu’à compter du 1er janvier 2009, les valeurs foncières augmenteront en moyenne de 27 %, reflétant l’activité du marché immobilier de notre secteur», de décrire M. Daneault.

Pour atténuer la hausse, le conseil a décidé de se prévaloir à nouveau du processus d’étalement en répartissant, sur une période de trois ans, les variations des valeurs foncières. «Outre l’étalement du rôle, nous introduisons une mesure d’atténuation supplémentaire, soit la réduction du taux de la taxe foncière. Pour les contribuables résidentiels, ce taux passe de 0,725 $ à 0,688 $ par 100 $ d’évaluation, alors que les contribuables commerçants verront le leur diminuer de 2,30 $ à 2,12 $», d’expliquer la mairesse.

Pour ce qui est des coûts des différents services, la Ville maintien à 125 $ par résidence la taxe sur l’eau potable. Pour ce qui est des ordures ménagères, suivant la hausse du coût d’enfouissement, une augmentation de 14 $ sera ajustée aux propriétaires résidentiels et de 21 $ pour les commerces.
«Il faut reconnaître que nous avons relevé le défi de freiner la hausse du compte de taxes à un niveau qui nous permet d’assurer la qualité des services et de poursuivre nos investissements dans les infrastructures. C’est un compte de taxes dans la continuité des trois précédents», de préciser la mairesse.

Les dépenses connaitront une hausse de 5,78 % en 2009. En matière d’eau potable, la Ville s’est réservé un montant de 2 375 000 $ pour introduire une troisième barrière de désinfection aux rayons ultraviolets, à la station de purification de l’eau. De plus, une somme de 850 000 $ a été attribuée à la réfection des conduites d’aqueduc et d’égout de la rue Couture.
«Nous profiterons de ces travaux pour intégrer à la voie publique une piste cyclable qui constituera une partie du nouveau lien entre le boulevard Roland-Durand et la gare», de préciser la mairesse, mentionnant que cette décision s’inscrit dans la promotion d’un mode de transport alternatif.

Au niveau des grands projets, la Ville investira dans la réfection de trois parcs, en plus de la rénovation de la piscine municipale, tel qu’annoncé l’été dernier. «Il y a également le projet des Jardins Hamilton qui débutera en 2009», de rappeler la mairesse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top