- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Un budget à l’image des idées conservatrices, estime Serge Ménard

Budget fédéral 2010

Le député bloquiste de Marc-Aurèle-Fortin, Serge Ménard, n’a pas économisé ses mots pour dénoncer les mesures et actions proposées dans le dernier budget fédéral, présenté à la Chambre des communes, le 4 mars dernier.

Pour le député du Bloc québécois, les conservateurs ont présenté sensiblement le même budget que l’an dernier. «C’est un budget vide. C’est facile: il n’y a rien. Le ministre des Finances reprend les mêmes vieilles idées et ne propose rien pour relancer l’économie», dénonce le député de Marc-Aurèle-Fortin.

Pour le député bloquiste, le gouvernement conservateur a fait la preuve qu’il n’a aucun intérêt à aider les industries du Québec par la mise en place de mesures concrètes. «Les conservateurs vont injecter 9,7 milliards de dollars pour l’industrie automobile de l’Ontario. En comparaison, le gouvernement va investir 170 millions dans l’industrie forestière. Les vrais enjeux économiques pour les conservateurs sont en Alberta et en Ontario. Pas au Québec», se plaint le député de Marc-Aurèle-Fortin.

Même scénario dans le secteur de l’environnement où le député bloquiste dénonce le manque d’implication du gouvernement. «Il vient injecter plusieurs millions pour le développement de l’industrie nucléaire. Et, en même temps, il y a des miettes pour le développement de l’énergie verte», dit-il, soulignant également le manque d’implication dans le secteur de la culture.

Au chapitre des relations interprovinciales, le député de Marc-Aurèle-Fortin dénonce l’ingérence du gouvernement du Canada dans les champs de compétences des provinces. «Les conservateurs viennent encore intervenir dans les champs de compétence des provinces en proposant des mesures pour l’éducation», dénonce-t-il.
«C’est un budget à l’image des idées des conservateurs. Il n’y a rien réellement pour la classe moyenne et moins fortunée. Les dépenses militaires vont encore augmenter parce que les coupures qu’ils annoncent dans le budget de l’armée résultent du retrait des troupes canadiennes en Afghanistan», nuance-t-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top