- PUBLICITÉ -
Quels sont les secteurs qui embauchent?

(Photo Michel Chartrand)

Quels sont les secteurs qui embauchent?

Dossier crise économique dans la région

La crise économique qui sévit actuellement partout dans le monde est un terrain propice aux interrogations, aux spéculations, mais aussi aux solutions. Le ton alarmiste de certains économistes accentue l’état de malaise et de morosité dans lequel la planète est plongée. Pourtant, en dépit des nouvelles inquiétantes qui menacent certains secteurs de l’industrie, d’autres avenues émergent, à la fois porteuses d’espoir, mais également messagères d’un vent de changement.

Claude Charron, propriétaire de Remax TMS et conférencier invité de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville, le jeudi 22 janvier, avait apporté, au cours de son allocution présentée devant une centaine de gens d’affaires de la région, quelques données fort intéressantes concernant le temps moyen des récessions. Selon ce dernier, depuis 1960, les récessions dureraient en moyenne neuf mois, la plupart variant entre 6 et 18 mois. Pour le Canada, toutefois, il appert que la récession toucherait davantage certaines régions ou secteurs donnés (comme l’automobile par exemple) que le pays au grand complet.

Sauvées les Laurentides? Peut-être, si l’on juge le titre principal de l’étude régionale publiée par Desjardins, en novembre 2008 qui affirme que «Les Laurentides seraient dans une bonne position pour affronter le ralentissement économique». (voir autre texte).

Secteurs à surveiller

Le 20 janvier dernier s’est tenu, à Montréal, une importante conférence de presse réunissant plusieurs figures connues, dont entre autres la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Michelle Courschesne, le président de la Fédération des commissions scolaires du Québec, André Caron, et le président-directeur général de la Fédération des Cégeps, Gaëtan Boucher. Cet important évènement marquait le lancement de la nouvelle édition Les carrières d’avenir 2009 publié par Jobboom.com. Une publication qui suscite bien de la curiosité, notamment en raison du contexte économique actuel. Coup d’oeil sur la question.

Portrait

Le secteur de l’énergie capte l’attention, avec ses quelque 100 000 postes à combler d’ici 2015. Avec le départ à la retraite de plusieurs milliers d’employés et les grands projets à venir, on prévoit que 30 000 emplois, notamment des postes de conducteurs et de mécaniciens seront à combler d’ici cinq ans.

L’aérospatiale est aussi un secteur à privilégier puisque des départs à la retraite figurent au premier plan et laisseront 1 400 postes à pourvoir chaque année.

Le secteur de l’agriculture a de la difficulté à répondre aux offres d’emploi demandées chaque année par les 13 centres d’emploi agricole du Québec. La moyenne d’âge étant de 55 ans, les départs à la retraite seront prévus dans les prochaines années.

Le monde des assurances recherche des courtiers, des agents, des experts en sinistre et des souscripteurs en assurance de dommages. On recense quelque 1 400 emplois à combler d’ici 2010 et leur nombre pourrait augmenter en raison des départs à la retraite au cours des prochaines années.

La biotechnologie et la pharmaceutique emploient actuellement 20 000 personnes. Les techniciens de laboratoire (chimie, biotechnologie, et santé animale), ainsi que les chimistes, les analystes en assurance qualité, les opérateurs en bioprocédés et opérateurs en procédés de fabrication pharmaceutique sont en demande constante.

Et les autres

Construction: 14 000 nouveaux travailleurs seront demandés annuellement jusqu’en 2012, malgré la baisse de régime que l’on connaît aujourd’hui.
Énergie: 100 000 nouveaux emplois d’ici 2015, dont 25 000 à 30 000 pour la réalisation de parcs éoliens, 27 000 emplois pour la production hydroélectrique, 7 000 emplois chez Hydro-Québec pour remplacer les départs à la retraite.

Fabrication métallique industrielle: progression de 1,6 % d’ici 2012 afin de répondre aux demandes du secteur éolien et du transport.

Informatique et logiciel: 33 000 nouveaux travailleurs seront recrutés d’ici 2011.

Ingénierie: la demande d’ingénieurs est toujours aussi grande.

Jeu électronique et multimédia: de nouvelles embauches sont à prévoir.

Santé: sont demandés jusqu’en 2012-2013, 4 100 infirmières, 267 physiothérapeutes, 209 technologues en radiodiagnostic, 116 orthophonistes et 106 pharmaciens en établissement de santé.

Services financiers: un secteur qui connaît un manque persistant de main-d’œuvre.

Transformation alimentaire et commerce de l’alimentation: à défaut de trouver de la main-d’œuvre, les employeurs se tournent désormais vers des personnes retraitées.

Environnement: 286 offres en écologie et biologie pour 9 diplômés en biologie et 301 offres pour 15 sortants en écologie de l’Université de Sherbrooke, voilà le constat qui en ressort. On comprendra qu’il s’agit d’un secteur fortement recherché.
(Source: Jobboom.com)

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top