- PUBLICITÉ -
Pénurie d’employés dans le secteur agricole

(Photo Michel Chartrand)

Pénurie d’employés dans le secteur agricole

Le CFAM en quête d’étudiants

C’est véritablement un cri du cœur que vient de lancer Claude Cadieux, directeur du Centre de formation agricole (CFAM) de Mirabel: les bancs d’école du CFAM se vident et pourtant, les besoins de l’industrie ne cessent de croître.

Accompagné pour l’occasion de plusieurs intervenants, nommément Alain Girard, directeur adjoint des études au collège Lionel-Groulx, Daniel Goyer, directeur du Centre d’emploi agricole de la Fédération de l’UPA Laurentides-Outaouais, Jean-François Lachance, agronome pour le Syndicat de la relève agricole Laurentides-Outaouais, et Patrick-Joseph Vilmé, enseignant en fleuristerie au CFAM, M. Cadieux s’explique mal qu’à l’heure où l’environnement est au cœur des préoccupations de la population, où tout ce qui est bio, local et équitable est tendance, le CFAM forme si peu d’élèves et peine à pourvoir aux besoins de l’industrie.

«On pense à tort que la formation n’est pas nécessaire dans ce secteur d’activité et pourtant, ce n’est pas la réalité en 2011. On parle d’une industrie informatisée et robotisée», a-t-il fait valoir d’entrée de jeu. Or, dans les faits, certaines formations offertes par le CFAM semblent incapables d’attirer un nombre suffisant d’élèves.

C’est le cas, notamment des programmes de Production horticole, Production laitière, Production de bovins de boucherie et Fleuristerie. Avec pour conséquence, une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. À un point tel que les employeurs doivent embaucher des ouvriers non qualifiés et les former eux-mêmes, ce qui résulte, souligne-t-on, en une perte de temps et de production importante. «Nos finissants ne sont pas de simples manœuvres. Ce sont des employés d’une grande capacité d’analyse, aptes à résoudre les problèmes et à qui on peut confier des responsabilités majeures», a-t-il pointé.

Journée portes ouvertes, ce jeudi 28 avril

Afin de mettre en avant-plan l’expertise des membres du personnel, les installations complètes du CFAM et son partenariat étroit avec le monde de l’industrie, l’établissement tiendra une journée portes ouvertes, ce jeudi 28 avril, de 9 h à 15 h 30.

«Rien de mieux que de passer quelques heures au CFAM pour s’imprégner de toute l’énergie et l’ardeur qui s’en dégage. Vous êtes tous les bienvenus. Au CFAM, on « sème » assez pour se former», a conclu M. Cadieux.

Rappelons que le CFAM est un centre intégré de formation professionnelle et de formation technique. Six formations professionnelles y sont offertes, à savoir la production horticole, la production laitière, la production de bovins de boucherie, la fleuristerie, la réalisation d’aménagements paysagers et la mécanique agricole.

Par ailleurs, notons que les trois premières formations énumérées s’harmonisent avec celles du collège Lionel-Groulx, de telle sorte qu’un diplômé d’études professionnelles (DEP), s’il le souhaite, pourra entrer en deuxième année du niveau collégial et poursuivre sa formation en Gestion d’exploitation d’entreprise agricole et en Technologie de la production horticole et de l’environnement.

Le CFAM est situé au 9850, rue de Belle-Rivière, à Mirabel, secteur Sainte-Scholastique. Pour plus d’information, visitez le site Web de l’établissement, à l’adresse [www.cfam.qc.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top