- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Minibasket: ados recherchés

Le sport en fauteuil roulant

Vitamine de l’âme et du corps, le sport est un exutoire fabuleux pour tous. Et Paul Desjardins, un résidant de Sainte-Thérèse, le sait très bien. Victime d’un accident de hockey à l’âge de 15 ans, le sport lui a permis de continuer d’être actif en dépit de sa quadriplégie.

Fondateur du Club sportif les Kodiaks des Laurentides et de bien d’autres associations sportives, il a notamment créé le Club de rugby, en 1992, qui compte actuellement 7 à 8 joueurs quadriplégiques.
«C’est un exutoire fabuleux pour les joueurs», confie-t-il.

Même si le sport est bon pour les gens à mobilité réduite, notamment en ce qui a trait à la circulation sanguine, il faut faire montre de prudence. Paul Desjardins s’est déjà fracturé le fémur et les deux hanches en jouant!

Minibasket: ados recherchés

Président de l’Association québécoise des sports en fauteuil roulant depuis le mois de juin dernier, Paul Desjardins se réjouit des compétitions de minibasket qui seront présentées lors des Jeux du Québec, en 2009. Cinq équipes provinciales se disputeront ainsi les honneurs. La région des Laurentides est par ailleurs en train de bâtir son équipe sportive et lance un appel aux joueurs âgés de 8 à 16 ans (mobilité réduite), garçons et filles, intéressés à faire partie de l’équipe laurentienne. Est aussi recherché un assistant-entraîneur. Pour information, composez le 450-435-8491 (répondeur).
«Nous sommes aussi en train de former une équipe de tennis et une équipe d’escrime. La détermination est essentielle à la pratique d’un sport. C’est l’un des buts communs que l’on retrouve chez les joueurs», indique Paul Desjardins.

Une feuille de route remplie

Entraîneur chez le midget AA au hockey, de 1978 à 1989, agent de développement en sport à mobilité réduite pour la MRC de Thérèse-De Blainville, en 1985, instigateur des rampes d’accès au cégep Lionel-Groulx vers le début des années 1980, Paul Desjardins affirme avoir réalisé la majorité de ses rêves. Toutefois, c’est en juin prochain qu’il verra un autre désir se concrétiser grâce à l’Association québécoise des sports en fauteuil roulant. En effet, un évènement sportif d’envergure, étalé sur deux jours, permettra à tous les joueurs à mobilité réduite de concourir entre eux. Impliqués, la Ville de Sainte-Thérèse et le Collège Lionel-Groulx ont d’ores et déjà assuré le prêt d’infrastructures.
«Les médias croient, à tort, que les gens ne portent pas d’intérêt à ce genre d’évènement. Pourtant, beaucoup de gens se déplacent pour les paralympiques et je demeure convaincu que les deux s’équivalent. On ne connaît pas ça, tout simplement parce que ce n’est pas diffusé», estime M. Desjardins.

Actif dans la vie de tous les jours, Paul Desjardins a encore des projets plein la tête, dont une implication personnelle pour les Jeux du Canada 2013 qu’il souhaiterait accueillir dans sa région.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top