- PUBLICITÉ -
L’essor fulgurant d’iWeb

(Photo Michel Chartrand)

L’essor fulgurant d’iWeb

Dîner d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville

Force est de constater que les premières secondes ont été révélatrices en ce qui a trait à la personnalité du coprésident d’iWeb, Éric Chouinard. Même si l’entrepreneur gère un chiffre d’affaires plus qu’honorable (30 millions et plus) et que son nom figure au prestigieux Top 40 Under 40 pour le Canada, il a gardé indubitablement les deux pieds sur terre.

S’adressant aux gens d’affaires de Thérèse-De Blainville avec convivialité, voire familiarité, mercredi dernier, Éric Chouinard a relaté les grandes lignes de son parcours professionnel des quatorze dernières années.

Les débuts

Nonobstant sa première demande de subvention refusée avec la SODET (elle sera acceptée par la suite), les deux premières années d’iWeb sont plutôt difficiles financièrement. La recherche de financement n’étant pas de tout repos entre 1996 et 2000, la croissance s’avère également moins importante que prévu.

Mais ce n’est pas connaître Éric Chouinard pour qui la persévérance et la ténacité (lire opiniâtreté) sont des valeurs sûres pour la réussite d’un projet. Il introduit dès 2003 des services en anglais et, en 2004, il inscrit iWeb à la Bourse. Inhabituel pour une compagnie dont le chiffre d’affaires se situe à seulement 1,3 million de dollars.

«C’était la seule façon de bien se financer», explique M. Chouinard, ajoutant avoir acquis une nouvelle compétence au travers de cette expérience, soit la rigueur en terme de gestion d’entreprise.

En 2008, iWeb affiche un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars. À quelques semaines avant la crise économique, l’entreprise trouve du financement auprès du géant Goldman Sachs Credit Partners.

Leçons à partager

Quatorze ans plus tard (iWeb est fondée en 1996), Éric Chouinard a élaboré et retenu cinq leçons en affaires.

«Il faut de l’amour sans réserve, car sans amour, il n’y a pas de succès; de la persévérance, de la passion, parce qu’encore là, sans passion, le temps est long; célébrer les avancées de la compagnie; et partager son succès en redonnant à la société», confie-t-il.

Assurément protecteur en matière de souvenirs, ce dernier a également partagé le passé d’iWeb avec les membres de la Chambre de commerce en leur offrant une mosaïque de photos des «grandes» premières de l’entreprise: premier dépliant, premier bureau, premier article dans La Presse, première pub, premier prêt, premier siège social, etc.

iWeb

Fournisseur de services d’hébergement et d’infrastructure TI, iWeb vise à encourager et faciliter l’entrepreneuriat et l’innovation auprès de ses clients et partenaires en fournissant une infrastructure multifonctionnelle pour des applications Facebook, des intranets corporatifs internationaux, des sites vidéo, des chaînes de télévision IP, des médias sociaux, des services d’hébergement Web, des jeux vidéo, des applications pour les mobiles et plus encore.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top