- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Les Laurentides sont en bonne position pour affronter le ralentissement économique

Selon des études produites par Desjardins

Actuellement, la région des Laurentides bénéficierait d’une conjoncture économique relativement favorable, selon des études économiques produites par Desjardins.

En premier lieu, précisons l’activité démographique en pleine croissance et le marché de l’emploi qui connaît la fébrilité liée à cette période de progression, avec la création de 4 500 emplois en neuf mois (2008) seulement. Suivent ensuite les dépenses en immobilisations, de l’ordre de 4,2 G$ en 2008.

De plus, les Laurentides enregistrent une performance dite historique et enviable au niveau du marché de l’habitation.

La lecture du rapport donne le ton rapidement à la situation économique des Laurentides. Selon toute vraisemblance, «la région est en bonne position pour affronter le ralentissement économique», selon ce dernier.

Attention tout de même

Si la région n’est pas à l’abri des effets du ralentissement mondial, en ce qui concerne la hausse des coûts de production et l’entrée de nouveaux produits étrangers, le boom démographique ainsi que la diversification du secteur industriel devraient lui permettre de passer au travers de cette période. Toutefois, il ne faudrait pas crier victoire rapidement puisque la main-d’œuvre qualifiée se doit d’être suffisante pour les entreprises qui ont déjà pignon sur rue et les autres qui pourraient se montrer intéressées à venir s’y établir.

Division

Ainsi, si l’on divise les Laurentides en trois régions, soit les parties sud, centre et nord, on note que la première assure en quelque sorte la vie économique des Laurentides, avec une population représentant 52,3 % de son chiffre total. Grands manufacturiers permettant aux PME de devenir des fournisseurs ou ayant une part active dans la recherche et le développement, firme d’importance telle que Pratt & Whitney Canada attendue pour 2009, entreprises plus modestes contribuant à la création d’emplois, ceux-ci correspondent tous aux infrastructures de base d’une région en plein développement.

Pour ce qui est du centre des Laurentides, soulignons la présence de la station Mont-Tremblant, qui permet à l’industrie touristique de vivre à plein régime tout en assurant des projets d’investissement à long terme (2014).

En ce qui concerne la région du nord, c’est elle qui est affectée par la crise forestière.
«La réduction des droits de coupe, la diminution des mises en chantier aux États-Unis et la hausse des coûts d’exploitation ont eu raison de presque toutes les scieries. Cependant, il existe des solutions pour relancer l’industrie forestière, dont la maximisation et l’optimisation de l’usage de chaque arbre récolté», peut-on lire dans le document.

D’autres visions

D’autre part, les Études économiques Desjardins prévoient que:
– le marché du travail ainsi que celui des investissements continueront leur croissance.
– le ralentissement sera modéré en 2009 pour le marché de l’habitation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top