- PUBLICITÉ -
Les Galeries Mille-Îles changeront de configuration en 2011

(Photo Michel Chartrand)

Les Galeries Mille-Îles changeront de configuration en 2011

Avec la venue d’un magasin Léon

La configuration du centre commercial Les Galeries Mille-Îles, situé sur le boulevard du Curé-Labelle, à Rosemère, et propriété de la société en investissement immobilier RioCan, changera prochainement.

De fait, le Nord Info a appris de source sûre la venue d’un mégamagasin de meubles Léon à l’intérieur même de cet établissement pour 2011, provoquant du même coup la fermeture ou le déménagement de cinq commerces. Selon les informations obtenues jusqu’ici, les cinq commerces sacrifiés ou contraints à la délocalisation sont l’Entrepôt Le Grenier, l’Institut d’esthétique Viviana, le Salon de coiffure Éric, Aspirateur 2000 Plus et la Tabagie des Mille-Îles.

Les renseignements confirmés font état de la fermeture définitive de la Tabagie des Mille-Îles. Le seul marchand ayant attesté de son déménagement est Gabriel Lapointe, propriétaire d’Aspirateur 2000 Plus. Cette dernière boutique transférera ses pénates au Centre Quatre-Coins sis à l’angle du chemin de la Grande-Côte et du boulevard du Curé-Labelle.

Tous les autres commerces (dont Maxi, Bureau en gros, Gold’s Gym, etc.) des Galeries Mille-Îles seront selon toute vraisemblance préservés.

Les autres commerçants touchés n’ont soit pas rendu les appels téléphoniques logés par le Nord Info ou refusé d’émettre tout commentaire sur la question.

«Il y aura effectivement l’aménagement d’un de nos nouveaux magasins au Galeries Mille-Îles», a certifié le gestionnaire des biens immobiliers de la grande chaîne canadienne, Rod Fortune, joint au siège social de Léon basé à Weston, en Ontario.

«Il est cependant trop tôt pour confirmer quelle sera la superficie du magasin, puisque plusieurs détails restent encore à être finalisés avec le propriétaire-bailleur, la société RioCan», a affirmé M. Fortune.

«La plupart du temps, lorsque nous implantons un nouveau magasin, c’est dans un bâtiment séparé, mais adjacent à un centre commercial. Dans ce cas particulier, le magasin Léon s’établira à l’intérieur du centre commercial», a indiqué M. Fortune.

Parmi les autres scénarios de reconfiguration plausibles, les locaux de la Société des alcools du Québec (SAQ) doubleraient leur surface, passant de la dénomination de SAQ Classique à SAQ Sélection. Au siège social de la SAQ, on refuse de confirmer quoi que ce soit. «Tout est encore à l’état de projet. Ce n’est qu’une rumeur puisque nous n’avons entamé aucune étude en ce qui a trait au potentiel d’une clientèle élargie pour cette succursale», a soutenu Linda Bouchard, responsable des relations de presse de la société d’État.

Quant aux appels logés par le Nord Info à l’endroit de la responsable de ces dossiers chez RioCan, Jessica Alexander, ils n’ont nullement été rendus.

Dédommagement exigé

Pour Gabriel Lapointe d’Aspirateur 2000 Plus, le déménagement impliquera assurément une baisse de son achalandage. «J’étais à cet endroit depuis plusieurs années. Les gens y étaient habitués et il faudra sans doute du temps pour que je récupère les clients perdus», a-t-il dit.

«J’ai sacrifié mes vacances et englouti des sommes d’argent non prévues pour déménager», ajoute le commerçant.

M. Lapointe a été avisé par lettre recommandée, en juillet, de la part de RioCan, qu’il devait quitter les Galeries Mille-Îles d’ici le 30 septembre alors qu’une clause de son bail stipulait que la société d’investissement en immobilier devait l’avertir six mois à l’avance. Il réclame, par l’intermédiaire d’un avocat, dommages et intérêts à RioCan pour les ennuis causés.

La société en investissement immobilier RioCan est propriétaire à 100 % des Galeries Mille-Îles depuis octobre 2004. Le dernier bilan affiché sur le site Internet de la société rapporte un taux d’occupation de 87,8 %. Les espaces locatifs du centre commercial de Rosemère s’étendent sur une superficie totale de 249 717 pieds carrés.

Rappelons que l’administration des Galeries Mille-Îles a déjà tenté de stimuler son achalandage en y installant un magasin de meubles (Ameublement Jason) en 2008, à l’endroit où se trouve actuellement le centre de conditionnement physique Gold’s Gym. Ameublement Jason avait fermé boutique après quelques mois d’activité seulement.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top