- PUBLICITÉ -
Le transport et la mobilité: l’incontournable rendez-vous de la nouvelle économie

(Photo Yves Déry)

Le transport et la mobilité: l’incontournable rendez-vous de la nouvelle économie

5e Souper des enjeux économiques

Pour ne pas louper le rendez-vous de la nouvelle économie et y avoir une place de choix, les instances gouvernementales locales, régionales ou nationales ont tout intérêt à investir dans le transport et la mobilité, non seulement des personnes, mais également des marchandises.

C’est le message qu’a lancé le préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville et maire de la Ville de Bois-des-Filion, Paul Larocque, lors de la cinquième édition du Souper sur les enjeux économiques organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB), le 10 mars dernier, à Blainville.

Ce dernier est bien au fait et grandement sensibilisé par ce dossier pour avoir présidé, de 2003 à 2009, la société paragouvernementale Infrastructures Transport chargée de gérer un budget de 270 millions issu du programme Travaux d’infrastructures Canada-Québec. Il a aussi été l’un des administrateurs fondateurs de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) où il a siégé de 1995 à 2001.

Le préfet a reconnu que les enjeux se bousculaient pour la couronne nord en toutes matières, que ce soit sur le plan de la santé, de l’éducation, du loisir et aussi l’économie, compte tenu de l’essor démographique de 29 % qu’elle aura connu pour la période 2005-2025.
«Le transport fait partie des enjeux économiques. La mobilité est une question qui ne va pas diminuer avec le temps, elle va s’amplifier. Les gens sont de plus en plus mobiles et ont besoin d’infrastructures qui répondent à leurs déplacements. Mais en fin de compte, c’est le gouvernement qui décide des priorités. Il faut lui jeter le cri d’alarme, sinon nous risquons de rater un rendez-vous important, celui de la nouvelle économie», a exprimé en entrevue Me Larocque.

Le préfet avoue par ailleurs que l’État québécois fait parfois preuve d’une certaine déresponsabilisation dans le domaine du transport en confiant le mandat de gestion des dossiers à des organismes comme l’AMT. Il déplore aussi la lenteur à obtenir un consensus dans ce domaine pour des projets peu complexes (citant en exemple l’aménagement de la voie réservée aux autobus du boulevard Pie-IX à Montréal).

Le problème est multiple sur le réseau, selon le maire filionois, et concerne l’accessibilité des routes, des stationnements incitatifs, des trains de banlieue. Les tentatives de rabattement vers le métro de Laval ne le règlent pas, car il demeure toujours difficile de s’y rendre.

Deux fois plus d’automobiles

Paul Larocque constate que le réseau autoroutier et routier et de la grande région métropolitaine reste inachevé depuis plus de 30 ans, et ce, malgré le fait que le nombre de véhicules y circulant a doublé durant le même intervalle de temps et qu’il comporte le même nombre de kilomètres.
«La situation touche les travailleurs, les étudiants, les consommateurs et les amateurs de divertissement. Ils ne peuvent qu’être exaspérés par la circulation automobile dense», avance-t-il.
«Cela affecte également le transport des marchandises. Et qui dit transport de marchandises dit essentiellement économie», assure le préfet.

Il écarte quant à lui la réapparition du péage sur le réseau comme piste de solution, accordant la préséance à la fiabilité, l’efficacité et le confort du transport collectif (qui a connu une progression nette de 40 % de son achalandage sur la couronne nord depuis cinq ans) ainsi qu’au parachèvement des infrastructures routières.

Concernant la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 dont il dirige les destinées, Paul Larocque a indiqué que ses réclamations s’inscrivaient dans une logique à laquelle adhéraient déjà les représentants du gouvernement en 2004.
«Nous ne faisons que revendiquer un bien indispensable entre différentes parties d’un même territoire», déclare-t-il.

Voir aussi le vidéo: http://www.nordinfo.com/article-442174-Les-enjeux-de-la-nouvelle-economie.html

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top