- PUBLICITÉ -
Le premier ministre Trudeau à Boisbriand pour promouvoir l’innovation

Le premier ministre Justin Trudeau a été bien accueilli par les dirigeants de Kinova Robotics, ainsi que la députée Linda Lapointe et la mairesse Marlene Cordato.

Le premier ministre Trudeau à Boisbriand pour promouvoir l’innovation

Deux jours après le dépôt d’un deuxième budget de son gouvernement qui n’a guère suscité d’enthousiasme au Québec, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a tenu à promouvoir l’un des éléments que celui-ci comporte. Et c’est dans les Basses-Laurentides, chez Kinova Robotics, à Boisbriand, qu’il a rappelé, le vendredi 24 mars dernier, que le budget du ministre Bill Morneau garantit, entre autres choses, des investissements massifs en innovation et en formation de main-d’œuvre qualifiée.

C’est donc en compagnie de Charles Deguire et Louis-Joseph Caron L’Écuyer, les deux cofondateurs de l’entreprise installée à Boisbriand depuis trois ans, laquelle développe et commercialise des robots pour aider les personnes vivant avec un handicap, mais aussi les chirurgiens et chercheurs pour qu’ils aient davantage de capacités, que M. Trudeau a visité, dans un premier temps, cette entreprise.

Outre MM. Deguire et Caron L’Écuyer, la députée libérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, et la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, ont aussi été invitées à se joindre au premier ministre Trudeau.

Plus d’argent pour les entreprises innovantes

Puis immédiatement après cette visite dans les nouveaux locaux qu’occupe depuis six mois l’entreprise sur le boulevard de la Grande-Allée, le premier ministre canadien s’est adressé aux médias présents, de même qu’à plusieurs employés de Kinova Robotics qui avaient été invités à assister à ce point de presse.

Quelques minutes auparavant, M. Trudeau avait eu l’occasion de manipuler l’un des robots que fabrique Kinova Robotics, ce qui lui a fait dire que ses heures passées à jouer au Nintendo, lorsqu’il était jeune, étaient finalement utiles, contrairement à ce que pouvait penser son père, Pierre Elliot Trudeau, à l’époque. Un petit commentaire qui a bien fait rire les gens présents.

«Les activités de recherche et de production qui sont réalisées ici ne visent pas seulement des applications industrielles. Elles changent aussi de façon concrète la vie de personnes à mobilité réduite. À plusieurs égards, le travail qu’effectue Kinova représente le meilleur de l’innovation. Des entreprises innovantes comme Kinova ont tout le soutien dont elles ont besoin de notre gouvernement pour qu’elles puissent créer d’autres emplois de qualité. Le budget 2017 prévoit donc plus d’argent, plus de capital, pour des entreprises innovantes. Les Canadiens sont parmi les plus intelligents, travaillants et ambitieux du monde entier. Nous leur devons de faire tout ce que nous pouvons pour appuyer l’innovation et la croissance. C’est comme cela que nous les aiderons à être plus confiants face à leur avenir. C’est comme cela que nous bâtirons une économie qui fonctionne», a déclaré M. Trudeau dans une courte allocution.

Des projets de développement pour Kinova

Si l’heure n’était pas aux annonces officielles, Charles Deguire a tout de même laissé entendre, en entrevue avec vos hebdos d’ici, que son entreprise compte bien profiter des mesures prévues dans ce budget 2017.

«Ce sont des programmes que Kinova Robotics compte utiliser, notamment pour développer notre usine de robots et pour agrandir notre centre de recherche», a fait savoir M. Deguire, dont l’entreprise compte 135 employés actuellement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top