- PUBLICITÉ -
Le maire présente son plan stratégique de développement

(Photo Michel Chartrand)

Le maire présente son plan stratégique de développement

Sainte-Anne-des-Plaines

En janvier dernier, dans le cadre d’États généraux, la population de Sainte-Anne-des-Plaines avait été conviée à se prononcer sur l’avenir de la ville. «Que voulons-nous faire de notre ville, compte tenu de nos acquis et de nos potentialités?» Telle était la question alors posée. Deux mois plus tard, ce remue-méninge collectif a donné naissance à un plan stratégique de développement de Sainte-Anne-des-Plaines.

Invité à profiter de la tribune offerte par la Corporation de développement économique (CORDEV) de Sainte-Anne-des-Plaines, le maire Guy Charbonneau en a dévoilé les grandes lignes. «Il y a un an, presque jour pour jour, je décidais de bâtir une équipe en vue des élections. À ce moment, je vous avais promis une gestion ouverte et responsable, le tout dans une approche holistique, c’est-à-dire une vision à long terme qui englobe tous les aspects d’un développement durable», a-t-il rappelé d’entrée de jeu.

C’est dans cette mouvance que le maire a dévoilé les trois grands objectifs établis à la suite des États généraux, à savoir: développer une fierté et un sentiment d’appartenance, stimuler l’économie municipale et communiquer davantage et autrement. À cela se collent plusieurs moyens d’action proposés par les citoyens, tels: protéger le caractère vert et champêtre de la ville; développer un évènement rassembleur ainsi que le tourisme sain et extensif, prioriser une deuxième voie d’accès et plusieurs autres.

S’investir avant d’investir

Selon le maire, afin de passer de la parole aux actes, une seule façon de faire est à privilégier: s’investir avant d’investir, c’est-à-dire travailler en concertation et en complicité avec les gens d’affaires, organismes et citoyens. Créer, aussi, une synergie capable de donner les coups de barre nécessaires afin de mener les projets à bon port. «Oui, nous aurons besoin de chacune et chacun d’entre vous si nous voulons changer les choses à Sainte-Anne-des-Plaines», a-t-il insisté. À ces investissements personnels se joignent les investissements monétaires qu’il faut savoir prioriser. «Dans une ville, il convient d’investir d’abord dans nos infrastructures, nos moteurs de développement économique et la délivrance des services. Ensuite, il devient possible d’investir plus concrètement dans notre qualité de vie», a-t-il ajouté.

Pour ce faire, trois aspects devront être pris en compte: le cadre réglementaire (adoption de politiques de préservation et de valorisation), la création de moteurs de développement, tels le développement du parc industriel et des quartiers résidentiels de 2e et 3e niveau ainsi que l’aménagement d’une 2e voie d’accès et d’une piste cyclable, et enfin, la délivrance de services.
«Voilà, notre plan est lancé! Il reste à prioriser chacune des actions dans le temps et à trouver les ressources nécessaires pour y parvenir. Et quand je parle de ressources, je pense tant aux dollars qu’aux personnes appropriées. Nous aurons beau créer les plus beaux programmes, lancer les plus beaux projets, si vous n’embarquez pas, ça n’ira nulle part», a souligné M. Charbonneau.

Au cours des prochains mois, divers comités de projets se mettront en branle. Le maire a également invité les gens à s’impliquer auprès d’un organisme, à participer aux activités ou aux programmes et finalement, à intervenir positivement dans le processus de changement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top