- PUBLICITÉ -
L’attraction du talent, selon Louise Beaudoin

Photo Michel Chartrand

L’attraction du talent, selon Louise Beaudoin

Rendez-vous matinaux de l’AGAB

L’Association des gens d’affaires de Blainville (AGAB) recevait récemment, dans le cadre des Rendez-vous matinaux, Louise Beaudoin, psychologue spécialisée en développement organisationnel.

Reconnue pour son expertise en gestion du changement, en coaching de gestionnaires et en développement des talents, Mme Beaudoin intervient directement auprès des dirigeants d’entreprise en matière d’efficacité organisationnelle et de coaching. Son adresse aux gens d’affaires de Blainville portait essentiellement sur l’attraction du talent, sa fidélisation et sa gestion. «Parce qu’il est important d’attirer des gens dans nos entreprises et surtout, de les conserver», a-t-elle débuté.

Dans un premier temps, Mme Beaudoin a établi les paramètres de l’objectif. Pourquoi je travaille? Et pourquoi je fais ce travail en particulier? Autant de questions qui permettent à une personne de mieux comprendre son choix de profession, les raisons qui l’ont poussée vers son poste actuel et sa décision de travailler plutôt que de rester à la maison.

Un chef doit d’abord être élu

Dans un contexte où les candidats pour chaque poste affiché se font plus rares, Mme Beaudoin est d’avis que les employeurs doivent apprendre à se questionner davantage, non pas sur leur argumentation, mais bien sur les qualités personnelles, ou plutôt extra-professionnelles, recherchées. «N’oubliez jamais qu’il n’y a pas de meneur s’il n’y a pas de suiveur. Pour être chef, il faut d’abord être élu», a-t-elle illustré. L’heure est à l’acteur actif et non plus au suiveur passif. «De plus en plus de gens recherchent une communauté de travail et des collègues compétents et de qualité. Ça exige forcément du meneur une remise en question, tant au niveau de son approche, de sa façon de faire que de la structure même de travail. Au rythme où vont les choses, la façon de faire d’aujourd’hui ne sera pas la même dans deux ans. Si on veut changer les choses, c’est ensemble qu’on doit travailler, partager et innover», a-t-elle conclu.

La conférencière Louise Bourget prendra la parole à son tour, le jeudi 12 mai prochain, dans le cadre des Rendez-vous matinaux. Sa conférence s’intitulera: «Votre processus d’appréciation donne-t-il le goût à vos employés de se dépasser?». Pour plus d’information, visitez le [www.agab.qc.ca].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top