- PUBLICITÉ -
La famille Lespérance procède à l’ouverture d’un nouveau magasin Rona à Blainville

Photo Benoît Bilodeau – C'est en présence de nombreux invités qu'André Lespérance a officialisé l’ouverture de ce nouveau magasin, avec... une scie et une planche de bois!

Photo Benoît Bilodeau – Isha Bottin, directrice générale d’Ataxie Canada, et Louis Adam, président de la Société canadienne de la sclérose en plaques – division du Québec, ont accepté avec le sourire ces chèques de 2 500 $ remis par André Lespérance.
Photo Benoît Bilodeau – André Lespérance a célébré l’ouverture en compagnie de son père, François Lespérance, et de sa conjointe, Lucie Grenier.
Photo Benoît Bilodeau – Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’André Lespérance ne s’est pas laissé prier pour scier cette planche, marquant du coup l’ouverture officielle de ce troisième magasin Rona Lespérance.

La famille Lespérance investit 10 M$ et crée 50 emplois à Blainville

Il y a 65 ans, en 1952, un entrepreneur du nom de François Lespérance décidait de se porter acquéreur d’un petit moulin à scie, non loin de sa demeure, dans le secteur de Saint-Benoît, à Mirabel, lequel allait devenir graduellement une petite quincaillerie, puis le centre de rénovation de la région immédiate. Soixante-cinq ans plus tard, son fils André a perpétué la tradition familiale en procédant, le jeudi 4 mai dernier, à l’ouverture d’un troisième magasin Rona Lespérance, situé à Blainville.

En présence justement de son paternel, de sa conjointe, Lucie Grenier, des employés et de nombreux invités, dont le maire de Blainville, Richard Perreault, le président de l’Association des gens d’affaires de Blainville (AGAB), Christian Fréchette, le préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, Paul Larocque, et le président et chef de direction de Lowe’s Canada, Sylvain Prud’homme, André Lespérance a donc concrétisé un projet mis en branle il y a cinq ans déjà.

«Une journée très exceptionnelle»

Aménagé dans un secteur commercial de plus en plus prisé, aux abords de la sortie 28 de l’autoroute des Laurentides, au 1425, boulevard Michèle-Bohec plus précisément, ce nouveau magasin Rona Lespérance s’ajoute à ceux du boulevard René-A.-Robert à Sainte-Thérèse et du boulevard du Curé-Labelle à Blainville. Sa construction a nécessité des investissements de près de 10 M$ et permet la création de 50 nouveaux emplois.

«C’est avec une grande fierté que nous ouvrons aujourd’hui ce nouveau Rona Lespérance à Blainville. Ça doit paraître un peu: je suis fébrile, car pour moi cette journée est très exceptionnelle. Cette ouverture marque l’histoire de mon entreprise et de celle de toute la famille Lespérance. C’est un peu comme un anniversaire. Je perpétue la tradition et je tenterai d’être à la hauteur pour demeurer la référence en matière de centre de rénovation», a déclaré André Lespérance, peu avant l’ouverture des portes du magasin.

Un message fort pour les investisseurs

Le maire de Blainville, Richard Perreault, s’est réjoui pour sa part de cette ouverture qui, estime-t-il, marque une étape importante dans le développement du pôle commercial de la sortie 28.

«Lorsqu’une institution locale comme Rona Lespérance décide d’emménager dans un nouveau secteur économique en pleine expansion, le message porte et il porte fort. M. Lespérance, en faisant ce choix, vous dites clairement aux investisseurs potentiels que ce pôle est une véritable opportunité et que cela vaut la peine d’investir dans ce secteur stratégique», de lancer le maire Perreault.

Remise de trois chèques à trois organismes

Homme d’affaires, André Lespérance est aussi un homme qui a à cœur de soutenir la recherche sur les maladies neurologiques dégénératives.

Celui-ci a donc profité de cette cérémonie d’ouverture pour remettre des chèques, d’un montant de 2 500 $ chacun, à Ataxie Canada, à la Société canadienne de la sclérose en plaques – division du Québec, et à la Société Alzheimer de Québec. Ces montants représentent une avance pour les campagnes que mènera Rona Lespérance au cours des prochains mois avec la complicité de ses employés, fournisseurs, partenaires d’affaires et clients.

Bien évidemment, il fallait couper le traditionnel ruban pour officialiser l’ouverture de ce nouveau magasin, mais le ciseau et le ruban ont plutôt été remplacés par une scie et une planche de bois!

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top