- PUBLICITÉ -
La 19e Foire des entreprises d’entraînement aura lieu à Blainville

Benoît Auclair de Plastigroulx est responsable de l’organisation de la Foire canadienne des entreprises d’entraînement qui aura lieu à Blainville les 19 et 20 octobre.

La 19e Foire des entreprises d’entraînement aura lieu à Blainville

C’est sous le thème «S’entraîner pour avancer» que se déroulera, les 19 et 20 octobre au Parc équestre de Blainville, la 19e édition de la Foire canadienne des entreprises d’entraînement. Pour l’occasion, Plastigroulx, entreprise d’entraînement du Collège Lionel-Groulx, et le Réseau canadien des entreprises d’entraînement invitent la population à se présenter en grand nombre.

L’objectif visé par cette foire organisée sous la présidence d’honneur du maire de Blainville, Richard Perreault, est de permettre aux chercheurs d’emploi et aux étudiants de niveau collégial de développer leurs compétences liées à l’organisation d’évènement de type foire commerciale, exposition, salon ou festival.

C ‘est ainsi que chaque entreprise d’entraînement, une soixantaine au total, aura son emplacement pour y réaliser des transactions commerciales fictives.

Les nombreux visiteurs attendus pourront quant à eux contribué à ce jeu en agissant à titre de clients. Dès leur arrivée, on leur remettra d’ailleurs des chèques qu’ils utiliseront pour se procurer, de façon simulée, faut-il le préciser, tout ce dont ils rêvent.

«Quand les visiteurs se présentent à un kiosque, a expliqué Benoît Auclair, responsable de l’organisation de la foire, ils génèrent une transaction ce qui contribue au développement des différents représentants des entreprises d’entraînement. Ceux-ci doivent accueillir les visiteurs qui se présentent à leur kiosque et conclure une vente.»

Plastigroulx

Plastigroulx est l’une des 30 entreprises d’entraînement actuellement en opération au Québec. Située au Collège Lionel-Groulx, elle y accueille chaque jour, et ce, depuis près de 20 ans, des chercheurs d’emplois qui peinent à retourner sur le marché du travail. Pour les aider à trouver du boulot, ces derniers sont placés dans des situations qui frôlent la réalité et qui, éventuellement, leur serviront lorsqu’ils se retrouveront chez leur futur employeur.

«Notre mandat, à travers une simulation d’entreprise, a expliqué M. Auclair, est de rehausser les compétences de ces gens-là. Grâce à la participation de quatre intervenants en permanence, nous les aidons à se développer.»

Chez Plastigroulx, on retrouve un département de la comptabilité, des ressources humaines, des ventes et des achats. Tout a été pensé afin que cette période, que passent les chercheurs d’emploi au sein de cette entreprise d’entraînement, leur serve de formation et devienne donc un atout à inclure à leur curriculum vitae.

Près de 8000 entreprises d’entraînement sont en activité sur la planète. C’est avec celles-ci que les «employés» de Plastigroulx effectuent des transactions fictives.

«Cela nous permet de créer des transactions et du travail dans l’équipe de vente et d’achats, a ajouté le dg de Plastigroulx. L’inventaire est virtuel. Nous disposons de comptes de banques qui nous permettent de faire de la conciliation bancaire. Notre économie est parallèle. Nous faisons comme si nous étions une vraie entreprise.»

Plastigroulx a aussi pour objectif de briser l’isolement des chercheurs d’emploi qui, plus souvent qu’autrement si ce n’était pas de Plastigroulx, resterait à la maison à attendre que le téléphone sonne.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top