- PUBLICITÉ -
Investir dans ses employés contribue à l’essor d’une organisation

Florent Francoeur prêche pour l’investissement à long terme au sein des ressources humaines.

Investir dans ses employés contribue à l’essor d’une organisation

Dîner d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville

Président directeur des conseillers en ressources humaines agrées (1992), Florent Francoeur détient une feuille de route impressionnante. Vice-président de la Commission de la fonction publique de Montréal, ce Gaspésien d’origine a prouvé que la rentabilité de l’investissement dans les ressources humaines est un gage de succès; thème d’ailleurs qu’il a abordé devant des gens d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville, le mercredi 22 septembre.

Si, pour certaines personnes, parler d’argent est synonyme de dépense immédiate, Florent Francoeur prêche plutôt pour l’investissement à long terme au sein des ressources humaines, en d’autres mots, les employés.

En raison des chiffres avancés par Emploi-Québec à l’effet que la population active commencera à décliner d’ici 2013, soit qu’il y aura plus de sorties que d’entrées, il est fort à parier que la main-d’œuvre qualifiée deviendra une denrée rare dans les prochaines années.

«Le recrutement devient une fonction stratégique, de marketing à peu de chose près, avance M.Francoeur. Il faut que la force de l’employeur brille autant à l’intérieur des bureaux qu’à l’extérieur, sous peine de faire fuir les candidats. »

Innovation, imagination, les avenues doivent être explorées, voire exploitées et les pratiques d’embauche bonifiées pour attirer les bons candidats. Parce que ces derniers jouissent désormais d’un atout supplémentaire : la possibilité de dénicher des renseignements sur les futurs employeurs. Clics de souris, liste noire, revues spécialisées, associations diverses, les informations sont relativement simples à dégoter et circulent sans trop de pudeur dans la collectivité virtuelle.

L’IPSE

Prenant à témoin l’entreprise L’IPSE, une firme de services conseils basée à Québec, qui accroche ses futurs employés par des symboles puissants directement fusionnés au bien-être, au confort et à la satisfaction livrés par la compagnie, le PDG confirme l’expansion de la firme.

«Pourquoi? Parce qu’il vante ses meilleurs atouts  :  une semaine dans les Caraïbes pour tous les conseillers, quatre semaines de vacances, peu importe l’expérience, 13 congés fériés et congé familial pendant les Fêtes, rémunération concurrentielle et programme complet d’assurances collectives, stationnement ou transport en commun payé, prime de référence, micro-ordinateur fourni, accès à une vaste sélection de programmes de formation, flexibilité dans la gestion du temps, milieu de vie attrayant à Québec… »

Pour assurer la croissance de son organisation, les règles reposent sur des concepts philanthropes. Offrir un lieu de travail sécuritaire (les troubles musculo-squelettiques sont en augmentation partout), veiller à la santé de ses employés par un plan de bénéfices sociaux avantageux, reconnaître les efforts de ces derniers, valoriser la formation continue en tenant compte des compétences de chacun, et ne pas hésiter à verbaliser les bons coups.

En somme, investir à long terme dans des gestes et des actions dont la portée aura des répercussions sur la croissance des organisations.

« N’oubliez pas que l’on choisit une entreprise, mais on quitte un patron , soutient-il. Les employés contribuent à l’essor, mais aussi à l’échec, à la disparition d’une organisation», de prévenir ce dernier.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top