- PUBLICITÉ -
Hausse des taxes et des tarifs à Boisbriand

Sylvie Saint-Jean

Hausse des taxes et des tarifs à Boisbriand

Pour les résidences, commerces et industries

Au moment où tous les yeux étaient tournés vers les résultats de la soirée électorale provinciale, le conseil municipal de Boisbriand a adopté ses prévisions budgétaires pour l’année 2009.

L’an prochain, les contribuables résidentiels, commerciaux et industriels subiront des hausses de taxes et de tarifs. Les propriétaires de résidences dont l’évaluation foncière moyenne est de 203 000 $, en 2009, verront leur compte de taxes varier de 3 %, une augmentation de 61,52 $. Dans le détail, le taux de la taxe foncière pour tous les contribuables résidentiels sera augmenté de 0,0106 $ par tranche de 100 $ d’évaluation en 2009, passant de 0,7747 $ à 0,7853 $. À cette augmentation s’ajoute la hausse de différents tarifs, à compter du 1er janvier 2009, «afin de tenir compte du coût réel des services», précise la Ville. Le tarif de la taxe d’eau et d’assainissement augmentera de 25 $, passant de 200 $ à 225 $. La tarification pour l’enlèvement des ordures ménagères et la collecte sélective passera de 195 $ à 200 $. Le tarif pour le transport en commun augmentera quant à lui de 70 $ à 80 $. Par contre, le tarif pour l’épandage biologique contre les insectes piqueurs est maintenu à 20 $.

Commercial et industriel

Le taux de la taxe foncière passera de 2,1898 $ à 2,2866 $ par 100 $ d’évaluation pour le commercial, et de 2,6170 $ à 2,7317 $ pour l’industriel. La tarification pour le transport en commun passera de 260 $ à 295 $ pour le commercial, et de 690 $ à 775 $ pour l’industriel. Le compte de taxes commercial augmentera donc de 4,42 %, et celui du secteur industriel de 4,31 %. «Pour les contribuables des secteurs commercial et industriel, le compte de taxes demeurera compétitif lorsque comparé au marché immédiat de notre MRC et des Basses-Laurentides», a fait valoir la mairesse Saint-Jean.
«Nous appliquerons aussi une augmentation de la pénalité pour la quantité de rejets organiques déversés dans la rivière des Mille-Îles qui dépasse les normes établies dans notre réglementation. Elle augmentera de 1 500 $ à 2 000 $», a-t-elle ajouté.

La Ville de Boisbriand a émis des permis de construction pour des valeurs de 100 millions de dollars, en 2008, sans compter les investissements privés prévus en 2009. «Le nouveau secteur du parc industriel Ambroise-Lafortune générera à lui seul 55 millions de dollars en nouveaux investissements, affirme la Ville. Le Centre d’excellence sur glace injectera 20 millions de dollars de nouveaux fonds. La reconstruction des condominiums détruits par le feu représentera un investissement de 12 millions de dollars.»

Tous ces résultats font dire à la mairesse Sylvie Saint-Jean que l’avenir économique et financier de Boisbriand est positif: «Malgré les secousses économiques, notre planification est telle que nous poursuivrons sur notre lancée des cinq dernières années. Nos investissements sont importants, mais ils rapportent de plus en plus. Cela nous permettra de consolider nos services, d’améliorer constamment nos infrastructures et de ne pas alourdir la charge fiscale des contribuables.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top