- PUBLICITÉ -
Fraternité et Régie de police s’entendent

(Photo Michel Chartrand)

Fraternité et Régie de police s’entendent

Thérèse-De Blainville

Une nouvelle entente de travail est survenue entre la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville et la Fraternité des policiers et policières de la Régie de police Thérèse-De Blainville, le mercredi 22 avril dernier.

Au terme de négociations qualifiées d’excellentes par les deux parties, on sera parvenu à régler des questions liées au fonds de pension des policiers, considéré comme le principal enjeu majeur des discussions. Approuvée par 74 % des membres, la nouvelle convention collective d’une durée de cinq ans permettra à tous les corps policiers de bénéficier désormais d’une seule et même formule concernant les fonds de pension, d’un congé de maternité améliorée pour les policières, avec un retrait préventif assuré à 95 % de leur salaire. Quant aux policiers temporaires, ils bénéficieront de l’assurance collective sitôt leurs 2080 heures accumulées.

Un emploi d’agent de poste sera créé afin d’éviter certains déplacements des policiers dans des cas de plaintes dites «légères». Ce poste permettra à l’agent en question de recueillir, par téléphone ou par Internet, les récriminations de citoyens.

En plus de l’arrivée de nouveaux policiers permanents, soulignons la venue de quatre policiers additionnels pour la période estivale, soit de mai à octobre.

En ce qui a trait à la question salariale, les policiers bénéficieront d’un montant forfaitaire de l’ordre de 2 % pour l’année 2008, ainsi que d’une augmentation salariale de 2 % en 2009, de 2,5 % en 2010 et 2011, ainsi qu’une hausse de 3 % en 2012.
«Les membres du conseil d’administration de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville sont très satisfaits du dénouement. Le professionnalisme et la maturité des policiers ont fait en sorte que les services donnés à la population n’ont pas été perturbés durant les négociations», a précisé le président de la Régie de police et maire de Lorraine, Boniface Dalle-Vedove.

Même son de cloche du côté du président de la Fraternité des policiers et policières, Antony Baillargeon, qui a aussi souligné la compétence de toutes les troupes dans le processus de pourparlers.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top