- PUBLICITÉ -
Dinosaure ou kangourou?

(Photo Michel Chartrand)

Dinosaure ou kangourou?

Les générations selon Josée Blondin

Sensibiliser les gestionnaires aux particularités des différentes générations présentes dans leur entreprise afin de maximiser leur potentiel organisationnel et d’assurer la continuité de leur organisation, tel est l’essentiel du message livré par Josée Blondin aux gens d’affaires de Blainville.

Conférencière invitée dans le cadre des Rendez-vous matinaux de l’AGAB (Association des gens d’affaires de Blainville), Mme Blondin est psychologue et présidente d’InterSources, une firme de conseillers et de psychologues qui se spécialise en développement organisationnel et en ressources humaines.

Ses interventions sont principalement orientées vers des actions concrètes en lien avec les meilleures pratiques de gestion, les enjeux de la relève et de la retraite, du transfert des compétences, des techniques de rétention de la main-d’œuvre ainsi que de la réalité intergénérationnelle et interculturelle.

Intitulée Du dinosaure au kangourou… qui sont ces générations?, sa conférence a directement interpellé les dirigeants dont les entreprises comptent aujourd’hui jusqu’à cinq générations distinctes de travailleurs. La pénurie de main-d’œuvre qui, telle une épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes, se chiffrera à 1,3 million d’emplois à combler d’ici 2030, l’arrivée d’immigrants, la réalité interculturelle, la concurrence à l’interne, le vieillissement des employés et l’arrivée des femmes à des postes de gestion sont autant de facteurs humains à gérer et auxquels il faudra s’adapter. «Je crois à la théorie de Darwin qui dit que l’espèce qui survivra n’est pas celle qui est la plus intelligente, mais bien celle qui sera la plus apte à s’adapter aux changements», fait-elle valoir.

Les dinosaures et les kangourous

Quant aux cinq générations actuellement présentes dans les entreprises du Québec, il s’agit des dinosaures, représentés par les travailleurs âgés de 60 à 80 ans, des castors, des gens très travaillants, voire prêts à se tuer à l’ouvrage, des coyotes qui, tel Road Runner, tentent de saisir les occasions sans jamais réussir à les attraper, les kangourous, généralement représentés par des gens de 22 à 32 ans qui savent rebondir, et enfin, les papillons, la nouvelle génération de 12 à 22 ans.

«Quant au patron, il se doit d’être un caméléon pour pouvoir s’ajuster et prendre la couleur de tous ses employés», a-t-elle illustré. Et surtout, il doit éviter de mettre ses employés dans des boîtes intergénérationnelles. «Il faut savoir mobiliser l’ensemble des générations présentes dans vos entreprises. Allez donc consulter vos employés. Ce sont eux qui vous donneront le pouls de votre entreprise», a-t-elle conclu.

Mme Blondin est également auteure de plusieurs ateliers de formation-conférence sur les enjeux impliquant le facteur humain. Pour connaître le calendrier des activités de l’AGAB, visitez le [www.agab.qc.ca] ou composez le 450-433-5939.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top