- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Démantèlement d’un laboratoire d’ecstasy

Saint-Janvier

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a mené une importante opération dans le secteur Saint-Janvier, à Mirabel, mardi dernier, alors qu’elle a procédé au démantèlement d’un laboratoire de production de drogues.

Les agents de la GRC du détachement de Saint-Jérôme, appuyés par ceux des divers corps policiers des environs, ont fait irruption vers 6 h dans un local commercial situé au 14230, boulevard Curé-Labelle. L’endroit visé par les policiers, un entrepôt d’une superficie d’environ 4 000 pieds carrés, était rempli d’ecstasy.

Comme il était question de manipulation de matières chimiques, des ambulanciers, des pompiers et des représentants de Santé Canada ont aussi pris part à l’opération. Les risques d’explosion, d’incendie et de contamination sont toujours possibles dans ces circonstances.

Cette saisie a été rendue possible grâce à des informations provenant du public. L’opération policière a forcé la fermeture momentanée d’un tronçon de la route 117.

De plus en plus, l’ecstasy est produite en laboratoire et vendue sur le marché. Or, il s’agit la plupart du temps de méthamphétamine, un produit qui cause aussi, à long terme, des problèmes de tremblements à ceux qui en consomment.

Ces drogues de synthèse sont fabriquées à l’aide de précurseurs comme l’éphédrine, un produit destiné à l’industrie pharmaceutique, mais aussi avec des acides et des solvants à partir desquels les chimistes clandestins obtiennent les molécules recherchées.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top