- PUBLICITÉ -

Claude Surprenant, député de Groulx, Marlene Cordato, mairesse de Boisbriand, Dani Reiss, président-directeur général de Canada Goose, et Linda Lapointe, députée de Rivière-des-Mille-Îles.

Canada Goose: Une première usine québécoise établie à Boisbriand

Le 29 juin, la compagnie de vêtements Canada Goose célébrait l’ouverture officielle de sa cinquième usine de production, située à Boisbriand. L’emplacement de 95 000 pieds carrés compte déjà 125 employés et, en tout, 450 emplois seront créés dans la région, avec un ajout de 325 postes d’ici la fin de 2018. Il s’agit d’une première usine de production créée au Québec pour une compagnie en pleine croissance qui vend maintenant ses produits dans 37 pays.

Plusieurs employés et dignitaires étaient présents lors des célébrations, tels la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, et le président-directeur général de Canada Goose, Dani Reiss. Ce dernier se disait heureux de voir la compagnie s’établir en sol laurentien, ce qui, selon lui, contribue à sa mission d’investir dans l’industrie manufacturière de vêtements au Canada.

«Rien ne me rend plus fier que l’investissement que nous avons effectué pour aider à ramener au Canada la production de vêtements et la création de centaines d’emplois ici chez nous. Aujourd’hui, nous exploitons l’une des infrastructures les plus importantes de son genre au Canada, et nous sommes honorés de maintenant fabriquer nos produits au Québec, une province qui a une solide réputation grâce à son bassin de candidats très qualifiés dans l’industrie manufacturière de vêtements», de déclarer M. Reiss.

 

Une communauté en santé

De son côté, la mairesse de Boisbriand était satisfaite du choix de Canada Goose de s’établir dans sa ville et de profiter de l’expertise québécoise en matière de production de vêtements.

«Nous sommes au carrefour de trois autoroutes majeures. Nous sommes à proximité de deux aéroports internationaux et près du chemin de fer. Ce sont des atouts majeurs pour le transport de marchandise, mais aussi pour l’exportation des produits. Cette mobilité sera importante pour le recrutement et pour combler les 450 emplois qui seront créés ici. Nous sommes très fiers du développement économique sur notre territoire. Les entreprises établies ici contribuent à la création d’emplois et à la vitalité économique locale et régionale.» de mentionner Mme Cordato, tout en précisant que Boisbriand compte 7 parcs industriels, 850 places d’affaires et 14 000 emplois sur le territoire. «Notre communauté économique est riche en diversité.», de préciser la mairesse.

Une entreprise importante

Notons d’ailleurs que Canada Goose a augmenté le nombre de travailleurs qu’elle emploie par plus de 200 pour cent dans les cinq dernières années. Aussi, l’entreprise embauche 10 pour cent de toute la main-d’œuvre du domaine de la coupe et de la couture à l’échelle canadienne. «C’est une très belle entreprise, qui est bien connue au Canada et à travers le monde. Je félicite Marlene Cordato pour avoir créé les conditions favorables à la venue de cette grande entreprise», de dire le député de Groulx, Claude Surprenant.

De son côté, la députée de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, se considérait aussi heureuse de voir Canada Goose investir dans sa localité. «Je suis très heureuse d’accueillir à Rivière-des-Mille-Îles une entreprise qui rayonne sur la scène internationale. De plus, la nouvelle usine à Boisbriand permettra de créer plusieurs bons emplois dans notre communauté. C’est une très bonne nouvelle.», de conclure la députée fédérale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top