- PUBLICITÉ -
Un film d’action vertigineux

Dwayne Johnson interprète le rôle de Will Sawyer avec brio.

Gratte-ciel: un film d’action vertigineux

Gratte-ciel

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Gratte-ciel.

Dwayne Johnson est maintenant devenu une marque de commerce cinématographique. Ses dernières productions ont fait monter sa côte de popularité, notamment «Jumanji: Bienvenue dans la Jungle» , et dorénavant seul son nom au générique permet d’attirer les foules. Retrouvant le cinéaste, avec qui il a collaboré sur le long métrage «Agence de renseignement» , Rawson Marshall Thurber est surtout connu pour avoir réalisé «Nous sommes les Miller» .

Dans ce récit d’action, il interprète Will Sawyer, dont la vie a changé, alors qu’il travaillait pour faire libérer des otages pour le FBI. Cela lui a coûté une jambe, et il s’est réorienté en responsable de la sécurité dans les gratte-ciels. Dix ans plus tard, il est maintenant en couple et père de deux enfants. Il décroche un important contrat en Chine: s’occuper de la plus haute tour du monde. Sa joie est toutefois de courte durée, lorsque des criminels déclenchent un immense incendie. Will devra trouver un moyen de s’immiscer à l’intérieur de l’immeuble, tout en secourant sa famille qui fuit les flammes et les malfrats.

Des effets spéciaux à donner le vertige

Scénario catastrophique digne des grandes productions des années 1990, le héros doit grimper la structure d’une grue sur des dizaines d’étages, se déplacer sur la façade extérieure de l’édifice en se fiant seulement à du «duck tape» , ou retenir une passerelle gigantesque par la force de ses bras. L’histoire n’est qu’un prétexte pour présenter un homme solitaire prêt à tout. C’est un spectacle visuel fort divertissant, au suspense enlevant, mais tout à fait improbable.

Les effets spéciaux sont brillants et m’ont donné le vertige à quelques occasions. Voir l’ancien lutteur, les pieds dans le vide, à 700 mètres d’altitude est impressionnant.

Neve Campbell qui revient sur le grand écran après avoir beaucoup tourné pour la télévision (notamment dans House of Cards) n’est pas la femme en détresse que l’on aurait pu croire. Elle interprète une femme intelligente, capable de parler le chinois, et sachant se défendre face aux méchants. Dommage que l’antagoniste principal (Roland Møller) tombe dans la caricature, n’arrivant pas à se démarquer, comme ce fût le cas à l’époque avec le personnage de Hans Gruber du film «Piège de cristal» .

Le film «Gratte-ciel» est un véritable blockbuster estival et pour ce qu’il est, il livre la marchandise.

La semaine prochaine, il sera question du film «Le Justicier 2» .

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-ray.

Ma note: 7 / 10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top