- PUBLICITÉ -
Souper-concert de la Fondation du Triolet

(Photo Michel Chartrand) L’annonce du souper-concert a été faite en présence de Nathalie Gagnon, directrice de la 3e secondaire à la PST et responsable de la FMI, Paule Fortier, présidente de la Commission scolaire la Seigneurie-des-Mille-Îles, Alain Martineau, directeur général de la Caisse Desjardins de l’Envolée, et Nathalie Lévesque, présidente de la Fondation du Triolet.

Souper-concert de la Fondation du Triolet

Au profit des 250 élèves inscrits au programme de Formation musicale intensive

Au départ, une cinquantaine d’élèves étaient inscrits au programme de Formation intensive musicale (FMI) offert par la polyvalente Sainte-Thérèse. Aujourd’hui, 24 ans après la création du programme, ils sont près de 300 à profiter de l’enseignement musical, qui au volet piano, qui aux volets violon ou harmonie.

«Non seulement ce programme permet-il aux élèves d’approfondir leur connaissance de la musique, mais il leur permet aussi de développer toutes sortes de compétences individuelles», déclarait d’entrée de jeu la présidente de la Fondation du Triolet, Nathalie Lévesque. Sans compter les concours, concerts, camps musicaux et voyages auxquels prennent part les élèves tout au long de leur parcours académique.

Pour supporter ce programme et maintenir en ordre la réserve des instruments de musique nécessaires à l’apprentissage de jeunes, la Fondation du Triolet met présentement la touche finale à la 9e édition de son souper-concert, lequel se tiendra le dimanche 17 avril, au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville, sous la thématique médiévale. Par cet évènement, la Fondation espère amasser 22 000 $. «Ce souper gastronomique regroupe annuellement 200 convives et est agrémenté de prestations musicales des jeunes musiciens des trois volets de la FMI», précise Mme Lévesque.

Cette année, Alain Martineau, directeur général de la Caisse Desjardins de l’Envolée, assurera la présidence d’honneur de l’évènement. «Favoriser le développement des jeunes est une cause qui me tient vraiment à cœur et sachant que le programme de Fondation musicale intensive intervient au niveau de la persévérance scolaire, cela est largement suffisant pour une implication concrète de la Caisse», déclarait ce dernier.

Renouvellement des instruments

Bien évidemment, maintenir un tel programme dans une institution d’enseignement public requiert un engagement financier important, d’où la création de la Fondation, en 2000.

«L’usure de nombreux instruments se fait sentir et les besoins de remplacement ou d’acquisition deviennent une réelle priorité pour le maintien de la qualité du programme. Nous comptons donc sur la générosité du milieu des affaires de la région pour atteindre notre objectif», indiquait à ce propos Nathalie Gagnon, directrice de la 3e secondaire et responsable du programme de FMI. Cette année, grâce au montant amassé, on espère renouveler une quinzaine d’instruments à vent.

Rappelons qu’un investissement de deux millions de dollars a été consenti cette année en vue du réaménagement du bloc des arts à la PST. «La polyvalente peut s’enorgueillir des nouveaux locaux de musique dont la sonorisation de haute qualité facilite l’apprentissage de l’harmonie, du violon et du piano», soulignait en terminant Paule Fortier, présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles.

Pour participer au souper-concert en tant que commanditaire ou pour acheter votre billet au coût de 125 $ l’unité, communiquez avec la Fondation au 450-323-6213 ou par courriel à: fondationdutriolet@hotmail.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top