- PUBLICITÉ -
recherche des candidats

Marie-Claude Collin (conseillère municipale à Blainville), Marie-Claude Cossette (directrice générale du diffuseur Odyscène), France D’Amour, William Monette (ancien finaliste), Andréanne A. Malette, Hugo Arsenault (propriétaire du Centre musical de Blainville) et Jonathan Laflamme (directeur adjoint à l’école Henri-Dunant).

Blainville en chansons recherche des candidats

En route vers la 12e édition

La machine de Blainville en chansons se remet en marche et sollicite le talent régional en vue de la 12e édition qui culminera le dimanche 17 juin, lors de la grande finale présentée au Théâtre Lionel-Groulx.

L’annonce était faite le mardi 16 janvier, à l’école secondaire Henri-Dunant, après une prestation musicale livrée par des élèves de l’institution blainvilloise. Le concours s’adresse aux interprètes et aux auteurs-compositeurs-interprètes (en solo ou en duo) âgés de 12 à 17 ans et qui résident dans la MRC de Thérèse-De Blainville, c’est-à-dire à Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Thérèse et Sainte-Anne-des-Plaines. La période d’inscription est désormais ouverte et se poursuit jusqu’au 9 février. Les artistes intéressés trouveront tous les détails utiles en se rendant sur le site [http://blainville.ca/concours].

Les étapes

Retenons que tous les candidats inscrits seront d’abord invités à enregistrer une démo de leur chanson au Centre musical Blainville, partenaire de l’événement. Par la suite, un jury indépendant retiendra 15 candidats qui passeront une audition, au terme de laquelle dix finalistes seront retenus.

Ce jury est composé de la chanteuse et youtubeuse Karelle Girard-Héneault, de l’auteur-compositeur-interprète et comédien William Monette et de l’auteure-compositrice-interprète Désirée, demi-finaliste à l’émission La Voix en 2017. Ils désigneront donc ceux et celles qui se retrouveront sur la scène du TLG pour la grande finale qui couronnera trois gagnants. Ceux-ci se partageront plusieurs prix, notamment une participation au projet Jamais trop tôt du Festival international de la chanson de Granby 2019, en plus d’être invités à chanter sur la scène de l’événement Blainville en fête.

Les marraines

On fait évidemment valoir que les candidats, tout au long du processus, jouiront d’un encadrement professionnel, lequel sera notamment assuré par les auteures-compositrices-interprètes France D’Amour et Andréanne A. Malette.

Cette dernière, qui fut révélée par l’émission Star Académie, en 2012, a signé trois albums depuis. Pour une troisième année de suite, elle aura le mandat de guider les jeunes interprètes vers la scène du TLG. «Mon rôle, c’est de mettre tout ça ensemble pour en faire un beau spectacle du début à la fin. Il faut penser à un numéro d’ouverture, trouver une façon de faire pour que chaque participant soit mis en valeur, tout ça en s’assurant qu’il y aura une symbiose et une énergie de groupe» , résume-t-elle.

Elle aura aussi un message à transmettre à ceux et celles qui ne gagneront pas le concours, elle qui en connaît tout un chapitre sur la question. «C’est une façon d’apprendre. Pour ma part, j’ai toujours trouvé que ne pas gagner est plus formateur que de gagner. Toujours, il faut travailler fort et apprendre de chaque expérience» , dit-elle.

De son côté, France D’Amour, une artiste fort talentueuse qui a produit une dizaine d’albums depuis 1992, est associée à l’événement pour une première fois. «Mon rôle est d’abord de motiver les jeunes à s’inscrire et embarquer dans cette aventure-là. J’aurai aussi l’occasion de les conseiller» , dit-elle, avec l’intention de fournir le plus d’informations et de clés possible qui permettraient à ces artistes en herbe d’atteindre leur rêve le plus rapidement possible.

Dans cette optique, France D’Amour a-t-elle en tête un conseil précieux qu’elle ne voudrait pas omettre de livrer aux candidats. «Pour les auteurs-compositeurs, je pourrai m’asseoir avec eux et leur donner des trucs pour écrire des chansons. Pour les interprètes, et surtout les filles, j’ai un conseil: ne prenez pas une chanson de Céline Dion!» dit-elle avec un sourire qui en dit long, ajoutant qu’il vaut mieux en choisir une qui nous va bien, qui colle à notre timbre de voix et notre personnalité. «Cette chanson-là va mieux te servir et pourrait te faire aller plus loin dans le concours» , ajoute-t-elle.

Toutes deux disent éprouver beaucoup de plaisir à jouer ce rôle auprès des jeunes. «J’ai appris beaucoup de choses au cours de ma carrière, mais il y en a qui ont pris du temps à me rentrer dans la tête. J’aurais aimé avoir ces conseils-là à leur âge. Ça m’aurait permis d’avancer plus vite» , de dire France D’Amour. Prenez-le comme une invitation.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top