- PUBLICITÉ -
Raphaël Roberge: un pas à la fois

Raphaël Roberge (Photo Bonnallie Brodeur, courtoisie)

Raphaël Roberge propose un deuxième EP de cinq chansons, intitulé Night Falls.

Raphaël Roberge: un pas à la fois

Chanson

Il a de la suite dans les idées, Raphaël Roberge, qui vit tout simplement son rêve un pas à la fois. Après l’aventure télévisuelle de Mix4 et la production d’un mini-album éponyme, il y a trois ans, voilà qu’il lance une nouvelle bouteille à la mer: un opus de cinq chansons regroupées sous le titre Night Falls.

C’est dans la langue de Shakespeare (à l’exception d’une pièce intitulée Nos corps), que le Thérésien nous fait désormais entendre sa jolie voix, résultat d’une collaboration avec Maxime Fortin, qui en signe la réalisation.

Saveur indie pop

«On est entré en studio en octobre, raconte Raphaël. Je voulais vraiment faire quelque chose de différent. Depuis trois ans, j’ai vécu de nouvelles expériences, j’ai acquis de la maturité et j’ai découvert des genres musicaux qui m’inspirent» , de dire celui qui accole l’étiquette indie pop à ces chansons planantes et berçantes, aux arrangements sobres, très agréables d’écoute, un peu comme si on vous versait doucement du miel dans l’oreille.

«Quand on a fait Crawling (un des extraits qui tournent à la radio), on s’est effectivement aperçu qu’il y avait quelque chose de nostalgique et on a poursuivi dans cette veine. Plus ça allait, plus je voulais faire quelque chose que les gens pourraient écouter pour l’écouter, mais aussi le laisser jouer comme musique de fond» , indique l’artiste qui s’est imprégné, ces derniers temps, de la musique de Lana Del Rey, notamment, mais aussi Troye Sivan, et The Neighbourhood. Très peu de guitare, surtout des synthétiseurs et du piano, une batterie discrète, pas de brusquerie, donc, dans un fini résolument pop, tout de même.

Raphaël a coécrit tous les textes et il a composé la mélodie de la chanson Wish I, en anglais, disions-nous plus haut, parce que selon l’auteur, le style indie pop s’y prête davantage, quoiqu’il soit très fier de cette chanson en français, Nos corps, qui amène quelque chose de tout à fait neuf dans la musique d’ici, selon lui, une pièce qu’il interprète en duo avec Lydia Sutherland, une chanteuse qu’il a découvert à l’émission La Voix. «Ça me prenait cette voix-là sur la chanson. Même si ça ne correspond pas nécessairement à son style, je trouve que nos deux voix se marient bien» , dit-il à propos de cette chanson qui parle d’un couple d’habitude, deux êtres qui n’éprouvent plus qu’une affection mutuelle et qui s’imposent de vivre à deux.

Une voix qui évolue

Pour ce qui est du reste, l’amour demeure un thème dominant dans les chansons de Raphaël Roberge, qui aborde la chose sous toutes les déclinaisons possibles, du pur bonheur jusqu’à la rupture. Elles sont issues d’un catalogue de textes que l’artiste compile et dont il peut parfois extraire une seule phrase. Déposée sur une musique, cette phrase en appelle alors une autre, jusqu’à ce que naisse une nouvelle chanson. Voilà qui pourrait résumer sa méthode.

Raphaël Roberge, c’est aussi (surtout) une voix très belle, un instrument que le jeune homme ne néglige pas et qu’il a manifestement fait évoluer au cours des dernières années. Cette assurance, cette maîtrise, le chanteur dit l’avoir acquise en chantant, lui qui a repris depuis peu les cours de chant. «Ma nouvelle prof (Manon Lévesque) m’a tout simplement dit de mettre moins d’air dans ma voix» , dit-il en souriant, sans doute amusé par la réaction de son interlocuteur.

Du premier mini-album, trois chansons ont tourné régulièrement à la radio, dont Libre comme l’air, qui s’est glissée dans le top 5 du palmarès iTunes francophone, le top 60 du palmarès des radios correspondantes de l’ADISQ, et dont le vidéoclip a généré tout près de 15 000 vues sur YouTube.

Dans la foulée, le chanteur a donné beaucoup de spectacles, il a participé à des festivals, et a tenu un rôle dans la comédie musicale Peter Pan (60 représentations). Il travaille aussi comme acteur dans des productions québécoises et des publicités.

Si vous voulez l’entendre chanter, vous trouverez le mini-album Night Falls sur toutes les plateformes digitales. Vous pouvez également passer par son site Web, au [http://www.raphaelroberge.com].

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top