- PUBLICITÉ -
Parce que la visibilité et la reconnaissance comptent aussi

(Photo Yves Déry)

Parce que la visibilité et la reconnaissance comptent aussi

Symposium Boisbri’Art, du 8 au 10 octobre

Ce ne sont pas tous les artistes visuels qui adhèrent à la théorie voulant qu’une œuvre d’art n’existe que si elle est vue, et pour cause. Il demeure que dans l’esprit des 26 artistes-peintres qui exposeront dans le cadre du cinquième symposium annuel Boisbri’Art qui se déroulera pendant le week-end de l’Action de grâce, soit les 8, 9 et 10 octobre prochains, à la Maison du citoyen et Place de la culture de Boisbriand, la visibilité, nécessaire à une certaine reconnaissance des pairs, signifie autant que le geste de créer.

Organisé par le Comité des arts visuels de Boisbriand, qui célèbre son cinquième anniversaire par la même occasion, le symposium se veut le moment choisi pour récompenser six créateurs parmi les 26 inscrits.

Un jury de sélection aura d’abord la lourde responsabilité de déterminer quels tableaux méritent les premier, deuxième et troisième prix lors du vernissage du vendredi 8 octobre. Ce jury sera composé par Jean-Louis Mireault, artiste-peintre sur soie, Marguerite Vanasse, artiste-peintre, pastelliste et portraitiste et Nathalie Daigle, directrice adjointe du magasin pour matériel d’artiste Omer de Serres du Faubourg Boisbriand.

Trois autres distinctions seront attribuées: le prix du parrain, pour une œuvre choisie par le conseiller municipal Daniel Kaeser, le choix de la présidente du Comité des arts visuels de Boisbriand et le prix du Comité des arts visuels de Boisbriand.

Deux commanditaires de l’évènement, soit Me Robert Frégeau, notaire, et La Banque Laurentienne du Faubourg Boisbriand, se sont en outre spécialement engagés à acheter une œuvre parmi toutes celles présentées afin d’enrichir leur collection.

Au cours de l’après-midi du dimanche 10 octobre, des prix de présence seront tirés au hasard parmi les artistes qui n’auront pas été honorés lors du vernissage.

Les visiteurs du symposium auront par ailleurs la chance d’observer sur place le travail des artistes. Il sera possible pour ces derniers de laisser libre cours à leur inspiration à l’extérieur si la température le permet. Le cas échéant, la salle polyvalente de la Maison du citoyen sera mise à la disposition des artistes-peintres.

«Malgré sa relative jeunesse, Boisbri’Art a acquis la réputation de gâter ses artistes comme peu d’évènements du même genre peuvent se vanter de le faire. Grâce notamment à la générosité du marché IGA Daigle du Faubourg, les artistes auront le repas du midi fourni, le samedi et le dimanche. De plus, c’est dans une ambiance cordiale et chaleureuse que le CAVB leur offre un souper le samedi soir. Il s’agit d’une magnifique occasion de faire connaissance ou de joyeuses retrouvailles», a indiqué la présidente du comité des arts visuels de Boisbriand, Monique Dumas-Quesnel, lors de la conférence de presse annonçant les détails du symposium.

Mme Dumas Quesnel était également enchantée de laisser savoir que 15 artistes membres du Comité des arts visuels de Boisbriand seront exceptionnellement appelés à participer à une exposition dans une galerie dite alternative, du 9 au 21 novembre. De fait, L’Espace Contemporain, une institution de la ville de Québec qui vient d’ouvrir des locaux sur la rue Papineau, à Montréal, les accueillera dans ce contexte. «Avec ce projet, 2010 constitue une année charnière pour notre comité qui a redéfini sa mission dans le but de consacrer l’essentiel de ses énergies à offrir plus de visibilité aux artistes membres», a affirmé la présidente.

Des artistes de Boisbriand renouvelleront aussi, en 2011, l’expérience de faire connaître le fruit de leur créativité dans la région de Provence, en France. L’aventure avait été couronnée de succès en 2009. Davantage de renseignements seront divulgués à ce sujet le printemps prochain.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top