- PUBLICITÉ -
Entête - Culture

On chante et on joue du jazz

Jeudi-Jazz

C’était assez exceptionnel et surtout très intéressant d’entendre chanter, en première partie des Jeudi-Jazz du 13 novembre dernier, alors que le groupe estudiantin Hommage à Jamie Cullum réchauffait le Kafé étudiant pour la venue du Mario Allard Quintet.

On a donc eu droit au jazz lounge, pop et quelque peu funky, bref d’assez indéfinissables et très mélodieuses compositions de Jamie Cullum, un musicien anglais qui s’est imposé à un très jeune âge et qui risque de vivre vieux, puisque ses chansons, notamment popularisées en trame filmique, sont de celles qui défient le temps par leur désarmante simplicité, cette forme de séduction atemporelle.

On était donc déjà enthousiastes et tout ouïe dans la petite salle pour le plat principal apprêté par les musiciens du Mario Allard Quintet, un ensemble à vent vraiment agréable et fermement consolidé autour du nommément saxophoniste alto et compositeur du groupe.

Autour de lui, il y avait donc le versatile et intense batteur Alain Bourgeois et à la contrebasse Sébastien Pellerin, de même que Jean-François Fournel au saxophone ténor, auxquels David Carbonneau ajoutait une belle élévation à la trompette.

Le groupe d’allégeance post-bop était donc modelé sur les sonorités d’instruments à vent et chacun y trouvait un espace ludique qui a bellement nourri la représentation. Le plancher était solide, avec les rythmiques de Bourgeois, et les compositions de Allard appelaient les instrumentistes à s’impliquer avec des improvisations tout en harmonies. Le brio exultait tout au long du concert, sur de belles lignes d’écriture.

L’Éclectique band, le 20 novembre

Quand les professeurs du Département de musique du Collège donnent le spectacle, il y a toujours quelque chose de plus. D’abord plus de monde, parce que leurs jeunes émules s’y donnent rendez-vous, mais aussi quelque chose de plus en qualité d’exécution, simplement parce qu’ils sont des instrumentistes triés sur le volet pour enseigner dans notre vénérable institution, dont la propension musicale contribue largement à sa réputation.

Ils seront donc Andrée Boudreau, au piano, Claude Bergeron, à la guitare, Richard Dupuis, à la basse, et Dany Richard, à la batterie, et l’éclectisme dont ils se réclament passera des Beatles à Captain fingers Lee Ritenour, avec quelques compositions et des classiques revus et arrangés par le groupe.

On ouvre les portes à compter de 20 h 30 et la première partie appartiendra au Holdie jazz band, un ensemble estudiantin que vous découvrirez en même temps que nous.

Le spectacle est ouvert au grand public, pour aussi peu que 4 $, et 2 $ pour les étudiants du Collège. On entre par la rue Saint-Louis, via les portes 5 et 6, et il serait fortement suggéré de vous présenter tôt, parce que c’est le type de soirée très populaire pour le comité socioculturel qui promeut les Jeudi-Jazz.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top