- PUBLICITÉ -
Moccio et le piano à succès

(Photo Yves Déry)

Moccio et le piano à succès

Musique

La petite église Sacré-Cœur était bondée, samedi dernier, afin d’y entendre le pianiste le plus populaire de la planète depuis Vancouver 2010, Stephan Moccio.

Sa composition baptisée I believe et destinée à devenir le thème des Olympiades d’hiver aura finalement généré plus de 1,3 million de visionnements sur YouTube, mais cela ne faisait que rajouter à la reconnaissance du pianiste canadien qui demeure un grand collaborateur de Céline Dion, notamment avec la trame musicale de A New day has come.

Le compositeur est donc une sommité internationale depuis que cette pièce chantée par Nikky Yanofski, sur des paroles de Alan Frew, a déferlé sur le monde, mais il faut savoir qu’ici, au Québec, le musicien avait déjà été honoré du récent gala de l’ADISQ, avec le Félix de l’Album instrumental de l’année pour son disque intitulé Berceuse pour Philou.

Annie Villeneuve compte aussi parmi les chanteuses qui espèrent des musiques de ce pianiste aux mélodies très accrocheuses. Il a écrit Mon Héros pour l’ex-staracadémicienne, qui le récompensait en lui procurant un disque d’or.

Il s’avère bien évidemment un solide pianiste, mais c’est surtout cette capacité à développer des mélodies éminemment porteuses qui font de Stephan Moccio ce compositeur aussi convoité.

Il suffisait d’entendre ses variations sur le thème olympique pour comprendre qu’il sait modeler une mélodie comme un peintre joue avec les coloris. Du grand art que la foule a applaudi avec ferveur et un spectacle rendu encore plus sympathique par le bilinguisme du musicien.

Nicolas Pellerin, le 16 avril

Le folklore comme les contes sont définitivement affaire de génétique culturelle et la chose se confirme lorsqu’on entend la voix de Nicolas Pellerin, dont le grain s’apparente au ton «caxtonien» de son illustre frère, Fred Pellerin.

Quoique Nicolas s’avère davantage comme l’instrumentiste de la famille, puisque diplômé en musique traditionnelle, le jeune violoniste et chanteur ayant de surcroît décroché le Félix de l’Album traditionnel de l’année 2003.

Il sera donc sur la petite scène de l’église Sacré-Cœur, le 16 avril prochain, en formule cabaret, pour une soirée folklorique très relevée, avec des chansons séculaires qu’il personnalise comme les conteurs s’approprient les histoires ancestrales.

Le prix d’entrée n’est que de 17,50 $ et c’est à l’angle du boulevard Labelle et de la rue Blainville, à Sainte-Thérèse. Pour renseignements et réservations de groupe, il suffit de composer le 450-434-4006.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top