- PUBLICITÉ -
Mathieu Dionne à la Coupe du monde

Le jeune homme habite Sainte-Anne-des-Plaines et voilà une douzaine d’années, soit depuis l’âge de neuf ans, qu’il étudie la danse au Centre Marie-Soleil, qui lui existe depuis maintenant un quart de siècle.

Mathieu Dionne à la Coupe du monde

Danse

Le titre que vous venez de lire commande deux explications: d’abord, qui est Mathieu Dionne et, ensuite, qu’est-ce que cette Coupe du monde?

Le jeune homme habite Sainte-Anne-des-Plaines et voilà une douzaine d’années, soit depuis l’âge de neuf ans, qu’il étudie la danse au Centre Marie-Soleil, qui lui existe depuis maintenant un quart de siècle.

Et la Coupe du monde est un grand concours parrainé par 5-6-7-8 Showtime, dont Mathieu remportait la première place, le 30 avril dernier, à Tremblant, pour la compétition québécoise, ce qui lui valait une invitation formelle à la Coupe du monde qui sera tenue sur trois jours à Niagara Falls, avec la grande finale le 2 juillet.

Il faut aussi savoir que le concours international est placé sous l’égide de l’UNESCO, ainsi que du Conseil international de la danse (CID), dont fait désormais partie le Centre Marie-Soleil à la suite de cette performance éblouissante de son jeune danseur étoile.

La présidente fondatrice du centre de danse qui a pignon sur rue au cœur du village, Marie-Chantal Fortier, est aussi la formatrice de Mathieu, et elle parle d’une performance si juste et si précise que le jeune homme peut assurément escompter gravir encore les échelons et très certainement danser avec les professionnels.

Il sera d’ailleurs à Baltimore pour la compétition I love to dance, ce 22 mai. C’est vous dire jusqu’à quel point ses pas de danse sont maintenant susceptibles de l’amener loin.

On dit de Mathieu qu’il est très travailleur et discipliné, deux qualités essentielles à un art qui s’avère aussi une véritable vie d’olympien. Il se spécialise dans le solo lyrique, en ballet jazz senior, donc un très haut niveau technique qui requiert aussi beaucoup d’expressivité.

Pour Daniel Cadieux, directeur général du Centre Marie-Soleil, cette nouvelle certification du CID inscrit l’entreprise anneplainoise parmi les grandes fédérations et les principaux promoteurs de la danse de haut niveau, et ce, dans plus de 150 pays.

De tempérament plutôt discret, Mathieu semble tout à fait calme vis-à-vis ce grand défi qui l’attend d’ici la conclusion du concours, mais la passion s’avère tout aussi grande que le flegme et les résultats déjà obtenus rejaillissent en notoriété sur le Centre Marie-Soleil.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top