- PUBLICITÉ -
Marabu et les Soirées branchées

(Photo Jean-Pierre Laferrière)

Marabu et les Soirées branchées

Chanson

Nous les avions connus en première partie de Charlebois et c’est avec plaisir que nous retrouvions les membres du duo Marabu, nommément Jesse Proteau et André Simard, dans la petite salle de type cabaret de l’église Sacré-Cœur, à Sainte-Thérèse, là où l’on présente les jeunes artistes de la série des Soirées branchées.

Il s’agissait donc du lancement de la deuxième année des Soirées branchées et gageons que ceux et celles qui ont bénéficié de la promotion seront tout à fait enclins à débourser à l’avenir les 17,50 $, avec un rabais à 15 $ pour les étudiants, soit une véritable aubaine pour entendre les artistes de la relève musicale.

Après une soirée dans l’univers musical de Catherine Durand (c’était hier, le 16 octobre), vous êtes invité à venir vous étonner des variations littéraires et musicales délirantes de La Patère Rose, le 13 novembre, puis le Frog’n Roll bizarroïde de MeLL, dès le lendemain au même endroit. L’auteur-compositeur et interprète Alexandre Désilets montera lui aussi sur la petite scène, le 11 décembre.

Le Théâtre Lionel-Groulx vous incite aussi venir à voir et entendre le folk multi-instrumental et les chansons de Marie-Pierre Arthur, le 26 février 2010 et vous renouerez avec Damien Robitaille en découvrant son nouveau disque, le 19 mars.
Également à découvrir, le frère du plus célèbre conteur du Québec, Nicolas Pellerin, qui sera à l’église Sacré-Cœur, le 16 avril. Oubliez cependant Cœur de Pirate, c’est déjà complet.

L’église Sacré-Cœur est sise au coin de la route 117 et de la rue Blainville et l’atmosphère de cette salle de quelque 300 places est tout à fait propice à la découverte de jeunes talents, comme ce fut le cas pour la foule qui s’est visiblement ravie du spectacle de Marabu.

Ce sont de très belles compositions que les deux guitaristes, appuyés par Rémi Tremblay à la basse et aux guitares, nous ont servies en rafale. Leur deuxième disque est éponyme et l’assistance réclamait un rappel avec insistance, en conclusion d’un spectacle très sympathique. Les textes sont toujours intéressants et les deux gars sont aussi très bons guitaristes. Certains prennent plaisir à les comparer à Simon & Garfunkel, peut-être parce que c’est purement acoustique, quoique leur style soit tout à fait personnel et leurs compositions très assumées.

Les voix en harmonie de Marabu sont vraiment agréables et les arrangements procèdent d’une même nature. Il serait d’ailleurs intéressant d’entendre davantage de partitions instrumentales puisqu’ils sont bons guitaristes.

C’est donc une série très abordable qui s’ouvre au 45, boulevard Labelle, à Sainte-Thérèse; on peut y déguster de la bière entre amis et la formule se prête bien aux sorties de groupe autour des tables rondes.

Pour mieux vous renseigner sur ces spectacles et bien d’autres encore, vous n’avez qu’à fureter sur le www.theatrelg.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top