- PUBLICITÉ -
Les rendez-vous amoureux: pour l’amour des mots

(Photo Michel Chartrand)

Les rendez-vous amoureux: pour l’amour des mots

Au Centre d’art La petite église le 12 février

Avec le spectacle Les rendez-vous amoureux, La Comédie humaine convie les amateurs de théâtre, mais aussi le grand public, à une lecture des grandes scènes de la littérature internationale.

Quatre interprètes de renom donneront leurs voix pour la lecture de textes de Sakespeare, Feydeau, Musset, Marivaux, Arthur Miller et bien d’autres: il s’agit de Marie-Hélène Thibault, Jean Maheux, Isabelle Vincent et Claude Prégent, qui seront sur scène pour jouer et s’épanouir en interprétant les plus grandes répliques. Le musicien Michel Montreuil accompagnera les quatre comédiens dans leur aventure.

Voir les textes autrement

Le spectacle-lecture donnera l’occasion de voir d’un autre œil ces grandes scènes d’amour, d’humour et de drame à travers toute la puissance des mots et le jeu des acteurs. Le metteur en scène Martin Lavigne a, en effet, choisi d’enrober le jeu de ses lecteurs de façon sobre et minimaliste, sans décor ni costume. «Nous offrons le best of de ces textes», dit-il, soulignant que si certains extraits ont demandé un peu de remontage, la presque totalité des textes est intacte.

«Tous les quatre (acteurs), nous nous sommes vus qu’une seule fois pour répéter la lecture», mentionne Claude Prégent, que l’on connaît notamment pour ses apparitions, à la télévision, dans Caméra Café et L’auberge du Chien noir. «Nous jouons un peu sur une corde raide. C’est quelque part entre franchement joué et franchement lu», explique-t-il à propos du spectacle, qui sera présenté le 12 février prochain à 20 h au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache.

L’intérêt d’un tel événement théâtral, explique Martin Lavigne, de La Comédie humaine, c’est que le public, de par le peu d’artifice sur les planches, sera appelé à s’approprier l’histoire à façonner les scènes qui lui sont présentées à sa manière.

Se lancer sans filet ou presque

«Le public travaillera avec nous, poursuit Claude Prégent. Ce genre d’exercice est très stimulant, nous essayons (tout au cours de la lecture) de nous retrouver sur la même route. Il faut être à l’écoute, être ouvert et prêt à suivre l’autre», précise-t-il, à juste titre. Ce n’est pas la première fois que Claude Prégent participe à un tel exercice, et chaque fois, il le fait par goût du risque: «Nous allons toucher à des émotions que l’on ne vivrait pas (dans le théâtre traditionnel)», explique-t-il.

En plus d’être tenu en haleine, le public aura ainsi la chance de constater tout le poids des mots dans des œuvres classiques telles que Roméo et Juliette, Les sorcières de Salem, Cyrano de Bergerac et Le jeu de l’amour et du hasard. «On passe du gros rire aux grosses larmes», promet Martin Lavigne.

Sur une touche d’humour, Claude Prégent offre un dernier argument sous forme de conseil avisé en s’adressant tout particulièrement aux hommes: à quelques jours de la Saint-Valentin, un tel cadeau ne peut faire que des gagnants!

Les billets pour ce spectacle sont en vente au coût de 18 $ auprès du Service des arts et de la culture de Saint-Eustache situé au 275, rue Saint-Eustache. Renseignements: 450-974-ARTS (2787) ou [www.lapetiteeglise.com]. On peut aussi s’en procurer sur le réseau Admission au 514-790-1245 [admission.com].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top