- PUBLICITÉ -
Les Coups de couleurs de Claude Melançon

(Photo Yves Déry)

Les Coups de couleurs de Claude Melançon

Arts visuels

La Galerie d’art de Blainville accueille l’artiste peintre blainvillois Claude Melançon. Jusqu’au 27 février, la population est invitée à venir découvrir ses Coups de couleurs et rencontrer l’artiste sur place.

En pénétrant dans la galerie, les visiteurs sont accueillis par 25 toiles de couleurs vives. De style abstrait avec des formes géométriques reconnaissables, parfois des mots, parfois des chiffres, c’est un univers rempli d’énergie que nous partage Claude Melançon. Ses toiles sont pour la plupart faites de médiums mixtes avec l’acrylique comme principale source plastique. Pour sa deuxième exposition en solo, l’artiste a décidé de présenter des toiles de ses débuts jusqu’à aujourd’hui.

Sur chaque mur, on peut découvrir son cheminement, que ce soit dans le choix des harmonies de couleurs ou dans la variation de ses fonds de plus en plus travaillés et profonds. On peut même admirer une exploration qu’il a faite en janvier dernier qu’il nomme son «défi blanc». Un résultat pour le moins intéressant qui a été exposé à L’espace contemporain galerie d’art, à Québec, sous le thème Blanc de l’hiver. On sent également une autre voie d’exploration de l’artiste sur deux toiles où les formes se font plus floues et abstraites. Toute l’exposition n’est pas sans rappeler le mouvement expressionniste abstrait.

Claude Melançon a commencé son aventure artistique il y a à peine quatre ans. En prenant divers ateliers et cours sur des éléments qui l’attiraient, il en est venu à mieux définir son style et ses couleurs assurément vivantes et lumineuses. Une peinture qu’il veut spontanée, où il laisse émerger ce qui doit l’être. De nature très calme, Claude explique qu’il commence par texturer ses fonds pour ensuite y ajouter lignes, formes, mots ou lettres, selon l’inspiration du moment. «J’essaie toutes sortes de choses, commente-t-il. La peinture me sert à m’évader. Je ne l’analyse pas, sauf tout le plaisir que j’en retire». Claude Melançon confie qu’à l’heure actuelle, son art prend beaucoup de temps et qu’il vise à en faire une profession. «C’est ça que je veux, j’ai beaucoup de plaisir à peindre», résume-t-il. Mais il ne veut pas se mettre de pression, avise-t-il.

L’artiste sera présent dans plusieurs symposiums cet été, que ce soit à Kamouraska, à Rosemère ou à Terrebonne, et jusqu’au 27 février à la Galerie d’art de Blainville, au 1000, chemin du Plan-Bouchard. On peut consulter le site Internet du peintre au [www.claudemelancon.com].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top