- PUBLICITÉ -
Lecture publique et plaisir

(Photo Yves Déry)

Lecture publique et plaisir

Frédéric Lapierre

La nouvelle salle de l’église Sacré-Cœur permet aussi de nouvelles formes de spectacles, notamment avec une lecture publique des textes de Frédéric Lapierre, que la clientèle de Ciné-Groulx connaît bien comme coordonnateur cinéma, mais qu’une centaine de personnes découvraient tel un écrivain, lors de cette mise en scène vraiment captivante de trois de ses textes.

L’on connaissait déjà Frédéric Lapierre pour ses présentations aux cinéphiles, mais aussi comme auteur et réalisateur de Romain et Juliette, un court métrage diffusé à Radio-Canada et qui s’articulait autour d’une crise amoureuse au sein d’un couple âgé.

Quoique c’est surtout son recueil de nouvelles intitulé Le Banc qui s’avérait la prémisse à cette lecture publique, pour laquelle son auteur réunissait une équipe de trois comédiens, afin de former un quatuor de lecteurs. Ils sont, nommément, Chantal Bisson, Johanne-Marie Tremblay et Sylvain Hétu, ce dernier ayant mordu à la motivation que Frédéric leur donnait pour monter dans ce projet de lecture publique: le plaisir!

Et c’est aussi ce qu’ont ressenti les spectateurs, lesquels sont presque unanimement demeurés, en tombée de rideau, pour une discussion avec les comédiens et l’auteur. Et ils étaient autant à se ravir lorsque Manon Fortin, directrice de notre théâtre régional et aussi spectatrice de cette lecture, acceptait d’emblée l’idée d’une récidive sur le thème de l’Halloween.

Lors de ce spectacle d’un peu plus d’une heure, que l’auteur et ses comparses avaient déjà testé dans la salle Hector-Charland, à l’Assomption, nous avons entendu le Voyage à la mère, le Pays des oreilles molles et Sourire, lesquels tournaient souvent autour du thème de l’amour, autant à l’âge de l’enfance que chez les grands-parents, un sujet brillamment filmé dans Romain et Juliette, mais qui semble toutefois clos pour son auteur.

La fantaisie devrait donc se révéler davantage dans la prochaine mouture, dont les textes existent d’ores et déjà. Il ne reste plus qu’à trouver le moment, puisque le Théâtre Lionel-Groulx ouvrait toutes grandes les portes de sa petite salle à ce type de prestation qui enrichit l’offre artistique de notre diffuseur.

Vous connaissiez le cinéphile qui, lui-même, se découvrait comme comédien, à tout le moins animateur littéraire, selon ses propres termes, et avec beaucoup de charisme, ajouterions-nous. Voici donc l’auteur avec encore des projets de publications à venir, dont nous vous tiendrons bien évidemment au courant.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top