- PUBLICITÉ -
Le théâtre en fête à Lionel-Groulx

Le théâtre en fête à Lionel-Groulx

24e Festival intercollégial de théâtre

Le 24e Festival intercollégial de théâtre débarquera au collège Lionel-Groulx avec ses 36 troupes parascolaires pour trois jours de prestations et d’ateliers, les 16, 17 et 18 avril prochains, dans une déferlante de jeu ouverte à toute la population.

Ce sont en fait dix productions théâtrales qui seront présentées au grand public pour la modique somme de 5 $ chacune, mais les places sont évidemment limitées et il faudra donc se présenter quelque peu à l’avance pour se procurer les billets. Vous n’avez par ailleurs qu’à visiter le site Internet du collège, au [www.clg.qc.ca], pour y trouver l’horaire de ces prestations.

Il s’agit d’un véritable happening théâtral avec des ateliers donnés par des professionnels. Imaginez les 500 membres des 36 troupes parascolaires avec leurs accompagnateurs et 25 professionnels et vous comprendrez que les dix grandes productions, comme les quinze miniprestations, ne se donneront pas dans des salles désertes.

Quatre lieux de diffusion seront ouverts, selon le format des productions, en passant du grand théâtre au Kafé étudiant et jusqu’au Carrefour, voire au gymnase en plus de la trentaine de classes ouvertes aux ateliers et autant de locaux qui serviront de dortoir. Il faudra prévoir 2 700 repas, c’est vous dire l’ampleur de la visite.

Et pour s’y retrouver, il y aura un fil conducteur dans l’animation, soit la thématique fondatrice du théâtre grec pour rattacher Molière à Feydeau et faire passer le spectateur de Samuel Beckett aux créations collectives. Même l’exploréen de Gauvreau y retentira, l’audace est de mise.

Sachez que l’équipe du comité socioculturel planche depuis septembre dernier sur cette deuxième présentation à vie de notre collège dudit festival et que le Département de théâtre-production fonctionne depuis comme une usine asiatique. Plus d’une soixantaine de bénévoles s’impliquent dans la logistique et les cégépiens désireux de mettre la main à la pâte sont bienvenus.

Autre moment fort de cette fin de semaine, l’équipe professionnelle du Festival du Jamais Lu vous présentera le texte de Marie-Laurence Rancourt intitulé L’Imposture du corps, texte primé du concours intercollégial d’écriture, le samedi 17 avril, dès 15 h, au Théâtre Lionel-Groulx.

Pour la directrice de l’institution d’enseignement, Monique Laurin, c’est l’émotion que l’on entend cultiver durant ce festival qui correspond à l’une des plus fortes options du collège térésien.

On a fait appel à Katherine Lachance pour répandre la bonne parole, ce qui devrait être fort profitable à la promotion du festival, puisque la comédienne est aussi chroniqueuse aux émissions L’été c’est péché et Sucré Salé. La Judith de Histoires de filles était quant à elle déjà émue, simplement à retrouver le théâtre où elle a étudié.

Bien que les ateliers professionnels soient réservés aux étudiants, le grand public aura droit à 25 grandes et petites productions, avec assurément quelques talents exceptionnels à découvrir.

Terminons en précisant qu’il s’agit d’une initiative du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) et que deux ministères y injectent 243 000 $, en plus de la contribution du Mouvement des caisses Desjardins.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top