- PUBLICITÉ -
L’Autisme sous les Ciels humains

(Photo Yves Déry)

L’Autisme sous les Ciels humains

Arts visuels

C’est aux studios d’art Studiolo, dans le centre-ville térésien, que l’artiste peintre Ann Palmer exposait ses toiles réunies sous le titre Ciels humains, lesquelles traitent des contrastes émotifs que l’autisme fait vivre aux gens atteints par cette maladie, comme à leurs familles.

Deux choses, donc, et en élaboration simultanée. D’abord un travail de recherche éminemment intéressant de la part de l’artiste peintre, qui juxtapose acrylique et bâtons d’huile en exploitant les contrastes sur des tableaux aux formes dansantes et aux coloris très appuyés. Et par ce travail, c’est aussi la mère qui met en œuvre des contrastes émotifs aussi forts que ce que ressentent ces malades, ce qui rend difficile la communication et les interactions sociales.

L’artiste est donc la mère de François, autiste, et c’est à travers son art qu’elle sublime les difficultés inhérentes à cette maladie envahissante, qui altère le développement. «J’exprime en couleur les contrastes émotifs de ceux et celles qui embrassent la vie avec toutes ses nuances, en particulier les personnes touchées de près ou de loin par l’autisme», témoigne la jeune femme, également formée en théâtre et en danse, en plus des arts plastiques, laquelle en était à sa deuxième exposition soliste.

C’est l’observation du ciel, pour en revenir au titre de l’exposition, qui inspire les formes et Ann Palmer commence par un petit format, afin de calibrer les formes et les couleurs, sur lequel elle s’épanche ensuite en écriture avant de transposer le tout sur une toile de plus grand format.

Une troisième exposition est présentement en concoction et c’est sous le thème des fleurs que s’élabore cette production: «Tout comme mon fils, les fleurs sont à la fois fragiles et résistantes», d’alléguer la maman de François. «Les fleurs sont aussi porteuses de messages, tantôt d’amour et de douceur, tantôt de peine et de tristesse, de résumer l’artiste qui, ce faisant, dit souhaiter offrir à mes enfants et à mon conjoint un bouquet d’amour et d’expériences».

C’est dans le cadre du Mois de l’autisme que se tenait l’exposition de Ann Palmer. Sachez que les locaux de Studiolo se trouvent au 6, rue Blainville Ouest. Cette exposition est conclue, mais vous pouvez toujours voir les œuvres et mieux vous renseigner sur l’artiste en passant via le site [www.annpalmer.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top