- PUBLICITÉ -
Laurence Jalbert: tout porte à croire

(Photo Yves Déry)

Laurence Jalbert: tout porte à croire

Chanson

C’était un retour, pour la Gaspésienne, sur les planches du Théâtre Lionel-Groulx, samedi dernier, alors que Laurence Jalbert nous revenait pour livrer ses toutes dernières créations gravées sur un disque intitulé Tout porte à croire.

La rouquine originaire de Rivière-au-Renard et grande ambassadrice de la péninsule se retrouvait donc devant un public plus imposant qu’à son dernier passage, sans doute le résultat de l’investissement d’une vie, puisqu’elle chante depuis l’âge de 16 ans, mais également la conséquence d’une production artistique bien menée.

C’est donc depuis 1987, alors qu’elle remportait le concours L’Empire des futures stars, que la chanteuse s’est taillé une place dans le paysage artistique, notamment avec la chanson Tomber, qui s’imposait en 1990, tout comme Les Yeux noirs qui demeurent parmi les classiques de la chanson d’ici.

Il faut dire que tout est écrit dans ce spectacle et qu’il y a donc autant de texte entre les chansons qu’il y en a sur la portée. À la manière de ce que peuvent livrer Isabelle Boulay ou Jim Corcoran, le public a droit à la genèse de chaque texte, alors que l’auteure en raconte le moment, le fondement et toutes les anecdotes justificatives. Son public semble tout à fait aimer cette façon quelque peu prolixe de construire le spectacle, une manière d’être qu’il serait malvenu de critiquer, puisqu’elle participe de toute évidence au charme de la dame sur ses fidèles.

Il ne reste plus qu’à souhaiter longue vie à des chansons toujours personnelles telle Des Filles comme moi, avec des textes narratifs très sentis, servis sur des musiques toutefois sans grandes variantes, malgré l’évidente qualité des musiciens accompagnateurs.

Mes Aïeux, de retour le 22 janvier

Ils sont de moins en moins costumés et de plus en plus convaincants par eux-mêmes. Le groupe folklorique ou «trad», choisissez le terme qui vous convient, revient sur les planches du Théâtre Lionel-Groulx, ce jeudi 22 janvier, alors que Mes Aïeux vous fera prendre sa Ligne orange.

Ce cinquième disque du groupe de six musiciens et une musicienne marque une réelle maturité musicale et quiconque a déjà vu Stéphane Archambault et ses potes sur scène ne peut qu’être tenté par cette offre de divertissement, qui vient dorénavant avec une certaine profondeur.

On réserve en composant le 450-434-4006 et l’on se renseigne sur le site [www.theatrelg.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top