- PUBLICITÉ -
Entête - Culture

La puissance de Carmina Burana

Le 1er mai à Sainte-Thérèse

Le chef Michel Brousseau vous propose la fougueuse cantate profane Carmina Burana, le samedi 1er mai, dans la somptueuse église Sainte-Thérèse-d’Avila, avec les voix de 240 choristes accompagnés par six percussionnistes de l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, ainsi que trois solistes.

Cette œuvre de Carl Orff est bien connue du chef qui dirige aussi les Chanteurs de Sainte-Thérèse, qui sont les hôtes de ce grand concert printanier, de même que les enfants du Petit Chœur de Rosemère, le Chœur philharmonique du Nouveau Monde, le Chœur de Tremblant et le Chœur classique d’Ottawa.

Il suffit de voir le visage du chef s’illuminer à l’évocation de ce qui serait un défi affolant pour d’autres, mais qui s’avère pour Michel Brousseau une façon éminemment stimulante d’exercer son art. L’amplitude de ces chœurs en symbiose, rythmés par les percussionnistes, semble déjà retentir à son oreille à l’évocation de ce grand moment musical. D’autant plus que la soprano Suzanna Eyton-Jones, le ténor Pascal Mondieig, ainsi que le baryton Jeffrey Carl entonneront les lignes solistes de l’œuvre.

La réputation désormais internationale de Michel Brousseau lui permet aussi des collaborations exceptionnelles, notamment avec les pianistes italiens Gianfranco Pappalardo et Roberto Carnevale qui acceptaient son invitation à venir interpréter le Concerto en do mineur BWV 1060 de Jean-Sébastien Bach, en première partie, avant d’intégrer l’orchestre pour le Carmina Burana.

Les habitués de ces concerts printaniers des Chanteurs de Sainte-Thérèse savent combien ces soirées musicales peuvent être exceptionnelles et ils ne sont plus à convaincre de se procurer des billets au coût de 35 $, auprès du Théâtre Lionel-Groulx, que l’on joint au 450-434-4006.

C’est gratuit pour les moins de 12 ans et des places VIP sont aussi proposées pour la somme de 75 $. Ces places privilégiées sont situées en avant de la salle, dont les bancs ne sont évidemment pas numérotés, mais découpés en sections.

Terminons en rappelant que maestro Michel Brousseau s’est surtout fait connaître en promulguant les œuvres de Théodore Dubois et qu’un enregistrement de deux œuvres inédites du compositeur français, par l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, sera alors disponible, plus précisément le 27 avril, sous étiquette ATMA Classique.

Précisons aussi que l’église Sainte-Thérèse-d’Avila est sise à l’angle des rues Blainville Ouest et de l’Église, dans la ville de Sainte-Thérèse, bien sûr, dont la mairesse, Sylvie Surprenant, sera la présidente d’honneur de ce concert qui promet d’être grandiose.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top