- PUBLICITÉ -
Jorge Martinez et autres guitares

(Photo Yves Déry)

Jorge Martinez et autres guitares

Musique

C’est dans sa deuxième partie que le spectacle a atteint sa pleine élévation, samedi dernier, dans la salle de l’église Sacré-Cœur, alors que le guitariste Jorge Martinez y allait d’envolées rythmiques absolument époustouflantes, accompagné d’un guitariste, un percussionniste et un contrebassiste tout à fait capables de lui donner la contrepartie.

Jorge Martinez est Argentin, mais ses musiques, puisqu’il est compositeur, sont universelles, avec des élans de rumba comme de samba. Le style flamenco lui est toutefois le plus familier, bien que cet ancien guitariste de rock électrique utilise toujours le médiator (c’est le nom savant du pic) sur ses cordes de nylon. On n’a pas pu vérifier, mais un copain guitariste assis aux abords de la scène nous confiait que le sol, le si et le petit mi de sa guitare sont des cordes métalliques, d’où proviendrait ce son tout à fait particulier qui le caractérise.

Il faut aussi savoir que le musicien est bien établi, puisque amoureux au Québec, et qu’il s’amuse à copier l’accent gaspésien dans son français quelque peu approximatif, mais très sympathique. Il tourne donc beaucoup chez nous et vous connaîtrez ses dates et endroits de spectacles en tapant son nom sur un moteur de recherche.

Outre ses compositions, le quatuor a interprété des pièces connues, notamment du trio infernal de Al DeMeola, Paco de Lucia et John McLaughlin, ce que peu de musiciens osent, par peur de la comparaison. Or, la fulgurance de Jorge Martinez y trouvait un magnifique exutoire qui a littéralement soulevé la foule, dont quelques-uns y allaient de pas de danse improvisés.

Les mélodies sont plutôt rares, mais les rythmes toujours remarquables, avec Carlos Marcelo Martinez à l’autre guitare d’allégeance flamenco. Il y avait aussi Miguel Medina qui l’accompagnait aux percussions comme à la batterie et finalement le jazzman Sébastien Pellerin, qui y allait d’étonnantes rythmiques à la contrebasse.

Jorge Martinez a contribué à trois disques, mais c’est son disque solo avec ses compositions, Cadencias, qui s’envolait comme des petits pains chauds à la clôture d’un spectacle très relevé, qui a enthousiasmé son auditoire.

The International Guitar Night, le 23 novembre.

Pour ceux qui y étaient et qui en veulent encore, comme pour tous les amateurs de guitare, il faudra être dans la vaste salle du Théâtre Lionel-Groulx, le dimanche 23 novembre, alors que les quatre guitaristes du International Guitar Nigth iront de solos et conjugueront leurs talents pour une soirée musicale de très haut niveau.

On retrouvera donc le guitariste et animateur Brian Gore, connu chez nous puisque ce spectacle semble devenu un incontournable pour notre diffuseur, mais cette fois en compagnie de Dale Kavanagh, aussi Andy Sheppard et Cecilia Zabala. On se renseigne et on réserve sur le site [www.theatrelg.com], ou par téléphone, en composant le 450-434-4006.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top