- PUBLICITÉ -
Grâce, fougue et précision

(Photo Pierre Latour)

Grâce, fougue et précision

Lizt Alfonso Dance Cuba

C’était chaud, chaud, chaud au Théâtre Lionel-Groulx, en ce dernier samedi soir de février! En effet, la flamboyante troupe Lizt Alfonso Dance Cuba a envahi la scène avec Elementos, fascinant un public de taille considérable avec une série de chorégraphies impressionnantes par leur grâce, leur fougue et leur précision.

Le rideau s’ouvre sur un orchestre de sept musiciens en formation linéaire, tout au fond du plateau. Mais leur présence ne s’oublie pas pour autant, la musique live devenant également un personnage. Vêtues de rouge et de noir, les danseuses font leur entrée, image frappante, leurs longues jupes virevoltant, jouant des castagnettes dans un synchronisme parfait. Un début de soirée dégageant une impression de force qui en teintera tout le reste.

La troupe est reconnue pour son métissage des genres, ainsi peut-on voir se succéder mouvements de flamenco et de ballet classique, de danse contemporaine ou afro-cubaine avec une cohésion incroyable. Tout coule de source dans ce spectacle au rythme fluide, les sorties de scène et les transitions entre les tableaux étant elles aussi chorégraphiées, la fin d’un numéro faisant partie du début de l’autre. Les personnages s’entremêlent donc, l’eau, la terre, l’air et le feu prenant vie devant nos yeux.

Que ce soit en groupe, en solo ou encore en duo ou quatuor, chaque formation est d’une précision et d’un synchronisme sidérants. Le travail du mouvement est toujours élégant et gracieux, jusqu’au bout des doigts des 17 danseuses. Celles-ci affichent un sourire assuré, dégageant une présence solide, véritables mains de fer dans des gants de velours. Exploitant beaucoup les contrastes, les chorégraphies misent sur d’intéressantes oppositions, l’amplitude des bras se mêlant au rythme saccadé des pieds, l’immobilité et le mouvement se faisant compétition, l’ondulation des corps face au travail syncopé des jambes. Les costumes amples deviennent des prolongations des membres, accentuant le mouvement et sa sensualité. Car Elementos est un spectacle très sensuel, passant par le mouvement plutôt que par l’exposition du corps pour célébrer la beauté et la féminité. Avec beaucoup de classe. Rythmée, festive, ensoleillée, la musique fait partie intégrante du spectacle, rendant le tout vivant et organique, les musiciens dialoguant avec les danseuses, ces dernières participant aussi à la trame musicale, leurs pieds, leurs mains et leurs voix devenant des instruments de percussion.

Elementos est un spectacle impressionnant de force et de douceur, de contraste et de cohésion, de synchronisme et de précision, mais aussi d’émotion. Le souci du détail et l’esthétisme un peu léché ne font pas entrave à la passion et au plaisir des artistes qui s’y donnent à fond, leur performance en mettant plein les yeux et les oreilles par leur travail du rythme et du mouvement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top