- PUBLICITÉ -
Entête - Culture

Frédérique Dufort en nomination à Hollywood

La jeune comédienne boisbriannaise Frédérique Dufort semble née sous une bonne étoile. Un grand nombre de téléspectateurs québécois la connaissent désormais grâce à Léa, le rôle qu’elle interprète dans le téléroman Unité 9. Elle est même en nomination pour le titre de Meilleure actrice à la 34e Annuel Young Artists Awards qui se déroulera à Hollywood, le 5 mai prochain.

C’est un deuxième honneur pour la comédienne âgée d’à peine 17 ans. L’an dernier, elle s’était rendue à Hollywood pour prendre part à l’évènement d’où elle est revenue avec le prestigieux prix de Meilleure actrice dans la catégorie 12 à 16 ans.

Cette fois, Frédérique sera en concurrence avec deux autres jeunes actrices pour le titre de Meilleure actrice dans la catégorie 17 à 21 ans.

Si sa nomination avait créée un effet de surprise en 2012, les attentes sont encore plus grandes cette année, a laissé savoir la comédienne, en entrevue, jeudi dernier. «L’an dernier, on avait envoyé ma candidature de façon spontanée, sans rien attendre. On avait gardé ça en famille, la nouvelle avait été moins publicisée. Cette année, tout le monde le sait», confie Frédérique.

Mais l’anxiété accompagne tout de même la comédienne, même si son porte folio indique déjà 10 ans d’expérience en interprétation. Elle sait ce qui l’attend à Hollywood.

L’an dernier, elle avait été fort impressionnée par tout le décorum entourant l’évènement : les belles robes, le repas de cinq services, l’ampleur de la cérémonie. On l’avait même convié à remettre un prix. «Je ne m’attendais pas à ça», dit-elle, en soulignant la reconnaissance accordée aux jeunes acteurs américains. «Là-bas, on nous prend au sérieux», ajoute-t-elle.

Celle-ci avait été d’autant plus surprise que c’était la première fois que l’on nommait une comédienne n’étant pas Américaine. Un honneur inhabituel de la part de la communauté artistique hollywoodienne. Et l’expérience se répète.

Cette année encore, ses parents et son jeune frère s’envoleront avec elle en direction de Hollywood. Ils y séjourneront une semaine, question de découvrir un peu cette ville mythique.

Stressée par cette deuxième nomination? Frédérique Dufort dit ne pas trop y penser. «Ça va être un stress le matin même», assure-t-elle, malgré une fébrilité dans sa voix qui la trahit quand même un peu.

Croit-elle avoir une chance de remporter la statuette en 2013? C’est la seule des trois concurrentes à avoir été choisie pour un rôle dramatique, ses deux autres rivales s’étant distinguées dans une production de Walt Disney. «D’une manière ou d’une autre, ça dépend de ce que les jurés préfèrent. Je ne sais pas sur quoi se base leur choix», indique-t-elle, avec humilité.

Frédérique ne le cache pas, elle aimerait bien faire carrière aux États-Unis. «Même y faire de la figuration», lance-t-elle spontanément. Il faut dire que son talent a déjà été reconnu au Québec puisqu’elle a remporté un prix Gémeaux en 2011 pour sa prestation dans l’émission Tactik.

Pour l’heure, Frédérique se considère bien chanceuse de pouvoir apprendre son métier d’actrice entourée de comédiens réputés comme Guylaine Tremblay et Émilie Bibeau. «Ça s’accompagne d’une fierté d’avoir joué avec ces personnes-là. Il faut que je sois à la hauteur. En jouant avec elles, j’ai appris des choses qui me permettent d’être où je suis présentement», dit-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top