- PUBLICITÉ -
Dawn Tyler Watson et la Série Blues

(Photo Pierre Latour)

Dawn Tyler Watson et la Série Blues

Deux heures d’une musique rare

La rencontre entre la chanteuse Dawn Tyler Watson et le guitariste Paul Deslauriers aura, certes, été la meilleure chose qui puisse arriver à la musique et plus particulièrement au blues.

Voilà la conclusion à laquelle en venait la foule de l’église Sacré-Cœur, vendredi dernier, au terme de deux heures d’une musique rare.

Nous vous avons déjà parlé à quelques reprises de cette chanteuse absolument époustouflante, alors imaginez en duo acoustique avec un guitariste et chanteur tout aussi fabuleux.

Avec six musiciens, comme à l’époque où elle venait nous présenter son disque Ten dollar dress, ou dans cette formule épurée, Dawn Tyler Watson offre toujours des performances vocales époustouflantes, mais aussi des moments d’émotion qui nous amènent ailleurs, l’espace d’un moment magique.

Ce fut notamment le cas avec l’interprétation de Ne me quitte pas, le seul moment francophone de la soirée, puisque la Montréalaise d’adoption baragouine le français. On ne saurait trop suggérer au duo de reprendre des choses comme Les Moulins de mon cœur dont la très belle traduction The Windmills of your mind donnerait une pièce bilingue savoureuse.

Pour le reste, le couple y allait de compositions comme de reprises de grands succès blues, mais on sent toujours la chanteuse lorgner vers le jazz, ce qui ajoute beaucoup de subtilité et de finesse à ses interprétations par ailleurs très énergiques. Le rythme est une nature pour cette fille et ses capacités vocales s’avèrent avec créativité. Dawn Tyler Watson est vraiment une très grande chanteuse.

On s’est finalement laissé sur Wiggley Fingers, une pièce en vidéo sur YouTube qui vous laissera voir une partie de cette magnifique prestation musicale.

Et puisque Paul Deslauriers est un guitariste capable de fasciner une foule avec son instrument, alors imaginez ce couple sur scène. C’était assurément l’un des grands moments de la saison 2009-2010 du Théâtre Lionel-Groulx.

Du blues à venir

Et il y a encore beaucoup de grand monde à venir dans cette Série Blues, à commencer par le guitariste et excellent harmoniciste (puisqu’il remportait le Maple Blues Award 2008) Steve Marriner, qui passera par la petite église Sacré-Cœur le 28 novembre; puis ce sera au tour d’Angel Forrest de pousser la note éraillée le 23 janvier 2010.

On poursuivra la Série Blues le 13 février avec le guitariste et chanteur Rob Luthes, qui viendra nous présenter son disque Thruth & Fiction, et la série se clôturera le 17 avril avec l’harmoniciste Guy Bélanger.

C’est à prix très modique et en formule cabaret. L’église est sise à l’angle du boulevard Labelle et de la rue Blainville, à Sainte-Thérèse. Une visite sur le site [www.theatrelg.com] vous donnera toutes les informations sur l’ensemble des spectacles.

Photo horizontale: PL_09_10_17_1271

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top