- PUBLICITÉ -
Couple et couplets

(Photo Michel Chartrand)

Couple et couplets

Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier

La Place du Village, à Sainte-Thérèse, était noire de monde mardi dernier. Rares sont les occasions, en effet, de voir tant de gens de générations et d'horizons différents réunis en un même lieu.

Ici rassemblé par la musique de Jean-François Breau et Marie-Ève janvier, ce public diversifié a été ravi par la prestation du généreux tandem qui poursuit sa tournée issue de l’album Donner pour donner. Au menu, des relectures de pièces bien connues des décennies précédentes, remaniées en duos pour le plus grand plaisir de l’auditoire.

Ensemble sur scène comme dans la vie, Marie-Ève janvier et Jean-François Breau respirent la complicité. Tous deux habillés de violet et de noir, ils bougent à l’unisson, les yeux dans les yeux. Mais jamais ils ne négligent d’inviter le public dans leur petite bulle d’amoureux, s’adressant à ce dernier avec humour, lui racontant des anecdotes de la vie quotidienne dans de fausses disputes plutôt amusantes. Le couple se taquine, soulignant affectueusement les petits travers de l’autre, échangeant des regards de connivence avec les spectateurs qui peuvent aisément s’y reconnaître.

Simples et accessibles, les deux artistes sont applaudis chaleureusement dès leur entrée sur scène alors qu’ils enchaînent leurs succès populaire Donner pour donner et I Got You Babe, tous deux livrés avec sincérité et accueillis avec chaleur. Souriant inlassablement, le couple y va de ses versions francophones de Happy Together et Something Stupid, cette dernière légère et pétillante à souhait.

Petite leçon de bonheur avec l’introduction de If you ever leave me, puis on change un peu de registre avec l’ensoleillée Steal my Kisses, qui se fait moins sentimentale et qui génère un enthousiasme différent de la part du public, qui chante et tape des mains sans se faire prier.

La dynamique de saine compétition qui anime Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau se voit alors exacerbée avec ce concours de participation rigolo, l’auditoire divisé en deux équipes s’affrontant en chanson. Le couple étonne également par ses talents cachés, Jean-François y allant d’une très juste imitation de Mario Pelchat, alors que Marie-Ève, dans un embarras comique, nous offre son imitation de la mouette, d’une renommée apparemment internationale!

On poursuit avec une How Sweet it is entraînante et bluesée, puis avec une C’est pour toi énergique. Johnny Cash, Robert Charlebois, Stevie Wonder, la comédie musicale Don Juan et bien d’autres sont au rendez-vous, dans un medley final accueilli avec plaisir, en conclusion d’un concert qui réjouit un public très large tout en atteignant sa cible.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top