- PUBLICITÉ -
Coup d’œil sur les ponts, rivières et moulins de la Seigneurie des Mille-Îles

(Photo Michel Chartrand)

Coup d’œil sur les ponts, rivières et moulins de la Seigneurie des Mille-Îles

Musée Joseph-Filion, à Sainte-Thérèse

Situé au 6, rue Blainville Est, à Sainte-Thérèse, le Musée Joseph-Filion propose trois expositions qui vous feront voyager dans le temps et l’histoire de la Seigneurie des Mille-Îles. La première porte sur les ponts couverts du Québec, offrant 94 photos à l’appui, et la seconde, sur les ponts, rivières et moulins de la Seigneurie des Mille-Îles.

«Nous avons une cinquantaine de photos exclusives, certaines datant de 1890, dont une, des vestiges du moulin Hertel, à Rosemère, une autre du moulin Lacroix-Monk, aujourd’hui disparu, coin Dubois et Blainville Est. Nous avons aussi des photos du pont de la voie ferrée, entre Sainte-Rose et Bois-des-Filion», indique Gilles Charron, président de la Société d’histoire et de généalogie de la Seigneurie des Mille-Îles.

De vieilles photos immortalisent aussi les bacs traversant la rivière des Mille Îles, entre Sainte-Rose et Rosemère, et même le passage à gué devant la maison Darag, à Bois-des-Filion.

Une troisième exposition souligne, quant à elle, le 90e anniversaire des Chevaliers de Colomb, conseil 2015 Sainte-Thérèse/Boisbriand. Pour l’occasion, une quinzaine de costumes d’initiation ont été montés sur des mannequins.

Le musée est ouvert tous les dimanches, de 13 h à 16 h, et sur demande autrement. À compter de la mi-juin et jusqu’à la mi-août, il sera ouvert du mercredi au dimanche, de 9 h à 17 h. Les visites peuvent être commentées, sur demande. Pour information, composez le 450-434-9090. Coût d’entrée: 5 $ (2 $ pour les enfants).

La maison du 6, rue Blainville Est

Avant de devenir le Musée Joseph-Filion, en 1989, la maison située au 6, rue Blainville Est a d’abord appartenu à Joseph Filion, un forgeron de métier, et sa femme, Marie Labonté, de 1872 à 1900. Le 27 septembre 1900, Joseph Filion signe une donation du terrain, aux Soeurs de la Providence, en plus de leur offrir une somme de 500 $ en argent, en contrepartie d’être logé, lui et son épouse, par la communauté à l’Hospice Drapeau, durant toute leur vie.

En 1912, une classe de 32 élèves de cinq à sept ans est ouverte dans cette maison, sous le nom de Jardin de l’enfance (réinstallé en 1941 dans la maison Hogue, sur la rue Blainville Ouest, le Jardin de l’enfance deviendra, en 1959, l’école Mgr-Philippe-Labelle).

Après 1925, la vieille maison du 6, rue Blainville Est aura plusieurs vocations. En plus de servir longtemps de maison d’accueil aux orphelins et aux élèves malades du Séminaire, dirigée par les Sœurs de la Providence, elle logera la Caisse Populaire de Sainte-Thérèse, de 1945 à 1949, hébergera les concierges du Foyer Drapeau, un salon funéraire et même un entrepôt. La famille Cyprien Charron y habitera et l’on y trouvera aussi le Vestiaire des Pauvres, de même que l’Unité Domrémy et son centre de jour pour alcooliques et toxicomanes, avant de devenir, en 1989, le siège social de la Société d’histoire des Mille-Îles qui en fera un musée d’histoire régionale, sous le nom de Musée Joseph-Filion. (Source: L’histoire de Sainte-Thérèse par ses vieilles maisons—rue Blainville par J.G.Gilles Charron). Depuis, bon an mal an, quelque 400 visiteurs franchissent le pas de sa porte, à la recherche des objets du passé. Plus d’informations au www.shgsmi.ca.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top