- PUBLICITÉ -
Celeste: La quête d’une jeune fille courageuse

Celeste: La Quête D’une Jeune Fille Courageuse

Celeste: La quête d’une jeune fille courageuse

Lisez la chronique techno de Sébastien Trottier. Cette semaine: le jeu «Celeste», du studio canadien «Matt Makes Games».

Dans ce jeu de plate-forme en 2D nommé «Celeste» , au graphisme pixélisé et développé par le studio canadien «Matt Makes Games» , on y incarne Madeline décidant de gravir une montagne qui a justement pour nom Celeste. Elle doit surmonter de nombreuses étapes, avant d’atteindre le sommet, afin de réussir son ascension.

Chaque lieu visité correspond à un chapître de l’aventure, permettant à la jeune femme de passer par différentes phases d’émotions (doute, questionnement, peur, quiétude) dans le but de trouver un sens à son existence. Sur sa route, elle fera la rencontre de plusieurs personnes mystérieuses, qui la guideront dans sa quête.

Observer et réfléchir avant d’agir

Elle devra sauter, faire de brusques accélérations, grimper sur les murs, alors que de nouvelles mécaniques s’ajoutent au fil des épreuves telles que: se faire transporter dans une balle dans la direction choisie, ou frapper des blocs pour qu’ils se déplacent. Les capacités du personnage étant limitées, il faut bien les maîtriser et les utiliser au moment opportun, puisque le jeu est vraiment difficile. Il faut être précis dans nos mouvements afin de progresser. Les niveaux sont bien conçus, et si on meurt, c’est uniquement de notre faute. Donc, il faut observer et réfléchir avant d’agir.

Cette complexité n’est cependant pas frustrante, et soyez prêt à mourir fréquemment (plus le 1 500 fois lors de mon périple). Ces nombreux échecs sont en fait un apprentissage. De plus, il n’y a aucun temps d’attente entre chacun de vos essais, donnant toujours le goût de poursuivre.

L’histoire mature et touchante de Madeline est divulguée à différents moments, lui permettant de faire le point et de comprendre son fardeau au quotidien, sans tomber dans les clichés, ni porter de jugement.

La musique composée par Lena Raine, est un vrai plaisir pour nos oreilles. Les différentes pièces s’harmonisent merveilleusement bien à l’ambiance générale.

Les nombreux défis supplémentaires (la collecte de fraises, le mini-jeu caché et la face B de chacun des niveaux, augmentant la difficulté considérablement) proposent plusieurs heures de divertissement.

Véritable pépite vidéoludique, sa richesse se développe au fur et à mesure de sa progression, et nous fait réfléchir sur sa thématique.

Ma note: 9/10

Note: testé sur Nintendo Switch, mais également disponible sur Xbox One, PS4 et PC.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top