- PUBLICITÉ -
Valérian et Laureline

Valérian et Laureline: L'OuvreTemps (Dargaud)

Valérian et Laureline

À une certaine époque, dans les années 1970, les albums de bande dessinée grand format se vendaient dans les dépanneurs, du moins ceux de Dargaud, tout à côté des comic books comme Spiderman, Hulk et autres que j’avais l’habitude d’acheter chaque semaine. C’est là que, à l’âge de 10 ans, j’ai découvert des séries comme Philémon, Le Concombre masqué et Valérian, agent spatio-temporel, devenue au fil des années Valérian et Laureline. Quarante ans plus tard, au fil d’un album aux trois ans qui auront été vendus à plus de 2,5 millions d’exemplaires, le scénariste Pierre Christin et le dessinateur Jean-Claude Mézières mettent un terme à leur série fétiche avec un 21e album, L’OuvreTemps.

Cette série s’amorce donc en 2720, à Galaxity, capitale de l’Empire galactique terrien. L’agent spatio-temporel Valérian est envoyé au Moyen Âge pour surveiller les agissements d’un technocrate qui rêve d’être le maître du monde. Il y rencontre Laureline qu’il ramène à Galaxity. Dès lors, les deux feront équipe, pour le meilleur et le pire, à travers le temps, passé et futur. Même qu’ils verront la capitale Galaxity rayée de la carte. Leur toute dernière quête sera donc retrouver leur planète, la Terre, et revoir Galaxity.

Si leurs personnages n’ont guère vieilli au fil de ces 40 ans, les deux auteurs, eux, n’ont malheureusement pas rajeuni. Les deux amis d’enfance, qui atteignent les 70 ans, ont décidé de boucler la boucle à ce qui aura été la série de leur vie. Ils complètent donc, avec L’OuvreTemps (Dargaud), le cycle de trois albums qui transportent Valérian et Laureline dans une dernière et ultime quête. Les deux équipiers feront appel, au passage, à plusieurs amis rencontrés lors de leurs expéditions précédentes. Bien évidemment, pas question de dévoiler ici comment tout cela se termine…

C’est donc une grande série de bandes dessinées qui se clôt avec ce 21e album de Valérian et Laureline. On se rappellera des scénarios de Christin qui, au-delà de la science-fiction, auront touché à des thèmes très d’actualité. On se rappellera aussi de ces superbes fresques de Mézières. Les deux auteurs ont eu la grande sagesse de décider d’eux-mêmes de la fin de leur saga spatio-temporelle. Et on ne peut que les en féliciter. Et, à vrai dire, il est souhaité que la série Valérian et Laureline se termine véritablement avec cet ultime album. Il sera toujours possible de relire les 21 albums qui, eux, seront toujours là!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top