- PUBLICITÉ -
Magasin Général - Confessions

Magasin Général: Confessions (Casterman)

Magasin Général – Confessions

Prévue initialement sur trois albums, la série Magasin Général, que signent Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, deux Français installés depuis quelques années à Montréal, se déroulera, pour notre plus grand bonheur il faut l’avouer, plutôt sur six albums. Car c’est qu’on s’y est attachés à ces habitants de Notre-Dame-des-Lacs, un village fictif québécois des années 1920. Après avoir fait connaissance avec les gens de ce village, entre autres Marie, la jeune veuve du magasin général, et Serge, ce «Français de France», installé chez Marie, les choses se sont légèrement corsées dans le troisième album alors que Serge a failli être chassé par les hommes du village, de retour des chantiers.

Mais, dès le début du quatrième épisode de la série, Confessions (Casterman), on voit que l’harmonie est de retour au village. D’autant plus que les habitants célèbrent un baptême. Mais, aussi, la question se pose de la part de tout le monde: quand Marie et Serge vont-ils donc se marier et régulariser leur situation? Nous sommes dans les années 1920, faut-il le rappeler. Serge va cependant avouer à Marie son homosexualité, forçant cette dernière à lui demander de quitter définitivement le village. Un évènement imprévu va tout bouleverser. Encore une fois…

L’une des séries les plus populaires au Québec, cela se comprend, la série Magasin Général a également séduit nos cousins d’outre-mer, sous le charme de cette vie fort simple que menaient, en ce début de siècle, ces hommes et ces femmes. Ce qui fait la force de cette série, écrite et dessinée à quatre mains – faut-il le rappeler – par les deux auteurs, c’est qu’il est ici question de la vie dans sa plus grande simplicité, sans artifice inutile. Et c’est cela que l’on aime! (Benoît Bilodeau).

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top