- PUBLICITÉ -
Léonard

Léonard: Loué soit le génie (Le Lombard).

Léonard

Des nombreux personnages qui défilent dans les cases des albums de bande dessinée, Léonard, son disciple Basile et son chat Raoul font très certainement partie de mes préférés. Et je ne suis pas le seul, puisque la série Léonard, du scénariste Bob de Groot et du dessinateur Turk, est en piste depuis 1977. Plus de 30 ans donc, et presque 40 albums. En fait, 39 pour être très précis, avec la parution de Loué soit le génie (Le Lombard) qui vient tout juste de paraître.

Léonard, comme son homonyme Léonard de Vinci, est un génie. Sa vocation est donc d’inventer de nouvelles machines, de nouvelles idées, de nouveaux concepts. Et notre génie n’est vraiment pas à court d’idées puisqu’en 1997, on recensait pas moins de 1 500 inventions dans ses aventures. Mais, que serait le génie Léonard sans son fidèle disciple Basile qui le seconde, même si ce dernier préfère de beaucoup dormir à longueur de journée? D’ailleurs, l’une des principales tâches, à part d’inventer, de Léonard consiste à trouver un moyen toujours plus astucieux que le précédent pour réveiller son fainéant de disciple qui, lui, a mille et une cachettes pour faire la sieste. Mais, il faut aussi le comprendre, c’est Basile qui mange tous les coups associés aux inventions de son vénérable maître.

Donc, vous le comprendrez, c’est toujours avec un réel plaisir que l’on accueille la sortie d’un nouvel album de cette série Léonard. Même après 30 ans, les deux auteurs ne manquent pas d’idées. Encore une fois, ils nous offrent une panoplie de nouveaux gags où les jeux de mots et les situations loufoques sont rois et maîtres. Et ça commence par un récit de dix pages dans lequel Léonard a inventé rien de moins que l’agence immobilière. Mais, il n’y pas que le génie qui invente. Du rire garanti!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top