- PUBLICITÉ -
BBQ avec deux filles

(Photo Michel Chartrand)

BBQ avec deux filles

Les Beaux Lundis pluvieux…

On avait un peu l’impression que les cumulo-nimbus de l’été 2008 s’étiraient jusque sur l’estivale 2009, alors que nous passions devant un parc Claude-Jasmin tout détrempé, lundi soir dernier, pour continuer vers la Grande-Allée et plus précisément jusqu’à la Maison du citoyen, afin d’assister au spectacle d’ouverture de la série des Beaux Lundis d’été de Boisbriand.

Encore une fois l’incontournable averse et, par conséquent, un spectacle intérieur plutôt qu’une petite fiesta musicale en plein air, quoique le trio BBQ ait pu compter sur une scène beaucoup mieux aménagée alors que la salle était habillée de rideaux, avec un éclairage tamisé, ce qui changeait l’atmosphère du tout au tout.

C’est fou ce qu’un minimum d’attention et un léger investissement peuvent avoir comme effet sur une production scénique.

Cette proposition musicale méritait largement qu’on lui donne un contexte convivial et les trois gars du trio BBQ profitaient de l’occasion pour inviter deux filles sur scène, nommément Véronique Boucher aux percussions, ainsi que la chanteuse Katerine Desrocher.

Ce n’est pas la première fois que nous vous parlons des musiciens Jean-Michel Bérubé et Mathieu Beaudet, deux guitaristes férus de jazz manouche qui se sont acoquinés avec le bassiste Vincent Quirion (sans lequel ils se seraient appelés les BB) à leur sortie du collège Lionel-Groulx, c’était en 2004, pour chevaucher la guitare sur toutes les scènes afin de faire valoir leurs arrangements de grands standards jazz.

L’influence de Django Reinhardt est absolument évidente et ils font revivre le phénomène fast swing avec toute la ferveur d’un Sylvain Luc comme de Bireli Lagrène, quoique le trio s’exécute tout aussi allègrement sur des airs de bossa-nova et de rumba qu’en gypsy swing, tout en se permettant d’arranger le classique comme la pop à la sauce manouche.

Les deux filles sont aussi des graduées de Lionel-Groulx et il était évident, à entendre Katerine Desrocher, qu’elle est une chanteuse de formation, avec un très beau timbre de voix pour les grands standards du jazz.

On a donc fait contre mauvaise météo bonne musique et retenez que la série se poursuivra à l’une ou l’autre des deux places, soit le 305, chemin Grande-Côte, s’il fait beau, ou bien au 955, Grande-Allée, en cas de pluie.

Ces courts spectacles d’une heure débutent dès 19 h 30 et sachez que le prochain rendez-vous se fera avec Amylie, une fille simplement géniale qui nous arrive avec des compositions assumées. Peut-être l’avez-vous entendue chanter Tu cries et tu cries, pourquoi tu cries comme ça papa?, une petite chanson pop bien ficelée qui donne le ton d’un disque fort intéressant.

Ce disque s’intitule Jusqu’aux oreilles et vous aurez donc le plaisir d’en découvrir la substantifique teneur avec la jeune femme et ses musiciens, ce lundi 6 juillet.

Retenez aussi que le Guinéen Alpha Thiam sera à Boisbriand, le 13 juillet, et qu’on fera place au spectacle familial, le 16 juillet, avec Maître Corbeau et Chat Pristi. Sachez également que vous entendrez les Cabaletta (20 juillet), Angèle Courville (27 juillet), Habana Café (3 août), ainsi que l’ensemble Dave Gossage (10 août) et finalement Hello! My name is Johnny Cash, le 17 août.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top