- PUBLICITÉ -
18 000 personnes à l’assaut du lac des Deux Montagnes

(Photo Yves Déry)

18 000 personnes à l’assaut du lac des Deux Montagnes

12e Festi-Vent sur glace de Saint-Placide

Fidèles au rendez-vous, les amateurs de cerfs-volants auront été servis lors de cette 12e édition du Festi-Vent sur glace alors que Saint-Placide a ouvert tout grand les portes de son majestueux lac des Deux Montagnes.

Ce sont au bas mot, quelque 18 000 visiteurs qui ont répondu à l’invitation, donnant lieu à de belles découvertes et des joues rouges de plaisir. Sans compter la température clémente qui, pour une fois, a permis aux gens de contempler avec ravissement, et sans se presser, le ciel rempli de cerfs-volants. «Nous sommes bien contents de voir autant de monde. Surtout aujourd’hui (dimanche) où il fait tellement beau», a commenté le maire, Denis Lavigne, bien en scelle sur son quatre roues.

Parmi les invités de cette 12e édition, soulignons l’équipe allemande No Limit et leurs personnages géants en 3-D, l’Allemand Christian Kolz, propriétaire de la plus impressionnante collection de cerfs-volants anciens au monde et le suisse Olivier Reymond et ses majestueuses créations de cerfs-volants peints.

Au total, ce sont une trentaine de cerfs-volistes canadiens qui ont offert des prestations de cerfs-volants acrobatiques et des ballets aériens, sous la coordination de Normand Girard (Vent d’Équinox) et l’animation de Steve Frison.

Un festival qui sait se renouveler

De toute évidence, l’attrait du Festi-Vent sur glace ne se dément pas, probablement dû au fait que le comité organisateur sait si bien, et ce, d’année en année, renouveler sa programmation. Comme cet évènement très couru de peinture en direct sur cerf-volant, d’après une idée originale de Gina Antinozzi et en collaboration avec la Société arts et culture de Saint-Placide. Sur scène, six artistes peintres de la région, nommément Monique Samuel, Claude Fleury, Lucienne Auphan, Guy Cyr, Stefano Corbo et Sylvie Leblanc, ont projeté, chacun à sa manière, sa vision de l’objet dans le ciel. Le résultat était à la fois beau et original.

La présence constante tout au long des deux jours du porte-parole Jean-François Breau, et ce, pour une deuxième année consécutive, aura certainement contribué en partie au succès de l’évènement. «Pour tout vous dire, j’aurais été insulté de ne pas être là cette année», avait-il d’ailleurs lancé à la blague lors de la conférence de presse annonçant la tenue de la 12e édition.

Rappelons, en terminant, qu’encore plus d’activités pour vivre le vent d’hiver ont fait partie de la programmation 2010, comme les glissades sur tubes, les combats de Rokkaku, la fabrique à cerfs-volants, la pêche sur glace, la pluie de bonbons et le baptême de toutous. Sans oublier les jeux gonflables, le trampoline Jumpaï, la trottinette des neiges et les démonstrations de Ice Surfing sur patinoire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top