- PUBLICITÉ -
Vins et chocolat

Vins et chocolat

En 2007, une firme de chocolat de San Francisco nous avait mandatés, les Disciples et moi, pour trouver des vins, sur le marché québécois, qui s’harmoniseraient avec leurs six chocolats.

On en avait parlé dans des revues américaines, et dans ces lignes. Malheureusement, on ne les a jamais eus sur nos tablettes, les chocolats. On en a, maintenant.

Brix, une compagnie californienne, en produit trois sortes pour marier avec plusieurs vins. Les chocolats ne sont pas des pastilles, ce sont des barres qu’il faut découper avant de les servir. Le chocolat extra noir va avec les vins cabernet sauvignon (ceux de Bordeaux) et les barolos. Le noir moyen se marie aux merlot, shiraz et zinfandel, de même qu’avec les vins du Rhône. Pour le chocolat au lait: pinot noir, porto, riesling, les vins de glace et zinfandel. Concept intéressant pour célébrer Pâques, car les lapins en chocolat ne vont pas du tout avec les vins. En vente dans plusieurs boutiques, et sur [www.decantez.com].

Zeste et champagne

La famille Arsenault, qui dirige le canal Évasion, nous propose Zeste, le canal téléculinaire, et maintenant la revue, avec quatre parutions par année. La première édition porte sur la région de la Champagne, cuisiner à l’érable, en plus des recettes de Chris Stone et Daniel Vézina. Une centaine de pages, en vente partout.

Quinoa extra

Je ne connaissais pas le quinoa, qui a plein de vertus pour votre santé. Pour enlever la fatigue, il est connu depuis des siècles dans certaines régions du monde. C’est une plante, même si on a tendance à le confondre avec les céréales. On peut en faire plus de 170 recettes, comme nous le prouvent, en 198 pages, Patricia Green et Carolyn Hemming, aux Éditions Transcontinental. Un superaliment qu’on a pu expérimenter de différentes façons avec les produits écologiques et équitables de Gogoquinoa, une firme d’ici qui prend son quinoa en Bolivie et vous l’offre sous différentes formes. On a dégusté la soupe minestrone, le mélange à crêpes, le quinoa royal, et les granissimos paella, basmati et pilaf, ils ont tous fait l’unanimité. En vente un peu partout: [www.gogoquinoa.com]. Vous pouvez aussi acheter en ligne.

Un bordeaux pour célébrer

J’étais à Bordeaux, en 2007, et on a finalement eu un bel été, après un peu de pluie. Le Château Godard-Bellevue, 2007, des Côtes de Francs, est un bordeaux traditionnel qui vient d’une région située à environ 10 kilomètres de la ville de Saint-Émilion.

Douze mois de fût lui donnent plus de complexité. Un bon noyau fruité, des tannins bien mûrs en font un vin bien étoffé et d’une grande tenue. Il fera de belles harmonies avec vos viandes sur le gril: 19,05 $.

Ceux qui préfèrent les blancs pourront choisir le Domaine Bellevue 2010, de la Loire. Un sauvignon blanc 100 % avec une robe chatoyante à reflets. Le nez est exotique à souhait avec des notes d’agrumes et de fruits de la passion qui se poursuivent en bouche. Idéal pour Pâques, il sera parfait à l’apéritif ou avec les homards qui s’en viennent: 14,25 $.

Joyeuses Pâques!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top