- PUBLICITÉ -
Rosés en solde

Rosés en solde

Le rosé est de plus en plus populaire dans le monde entier. On l’apprécie de plus en plus. On a le choix d’une centaine de rosés d’ici et d’ailleurs, au monopole. Cinquante pour cent environ viennent de France, et les prix varient de 8,35 $ à plus de 20 $. Profitez de votre fin de semaine pour faire provision de rosé, à 10 % de rabais, le cadeau parfait pour la fête des Pères.

Voici notre sélection: le Rosé Gabrielle, celui de notre vignoble local, est un excellent cru pour 2008, malgré un été capricieux: un panier de petits fruits rouges dans un vin sec qui plaira à tous, pour 14,85 $. Pour l’étymologie, Gabrielle est la fille du vigneron Daniel Lalande, du Vignoble de la Rivière du Chêne.

Le Majolica est le rosé du coureur automobile Jarno Trulli, le gentilhomme italien qui parle notre langue et que j’ai l’honneur de connaître. Son rosé est dans un monde à part. On a dégusté le 2007, qui vient d’arriver à la SAQ. L’an dernier, il avait fait un malheur en importation privée: sec, d’un rose intense, gorgé d’arômes et de saveurs de fruits rouges avec une certaine complexité, il accompagnera avec vivacité et équilibre les canapés sur le patio. Le 2008 est aussi disponible, à 14,60 $.

Le rosé de l’Orpailleur, celui des Côtes d’Ardoise et celui du nouveau vigneron de Dunham, Gagliano, sont tous à découvrir, sur la route des vins de Dunham. Cinquante exposants, surtout des vignobles, vous attendent la fin de semaine prochaine, pour la 12e édition de la Clé des champs. Les rosés de Dunham ne sont pas au monopole.

Une histoire d’eau de vie

Mon premier roman lu sur le patio, en 2009, est L’Eau de vie, de Daniel Marchildon, une histoire distillée avec l’eau de la baie Georgienne. On y raconte toute l’histoire du whisky et de ces gens du dernier millénaire. Le roman a été finaliste au Prix des lecteurs de Radio-Canada. Une parution de 350 pages à lire, aux éditions David.

Des muses pour l’été

Une découverte en épicerie, les jus de fruits avec alcool de malt. Muse, du vrai jus de fruits avec une petite touche d’alcool. Ils ont fait l’unanimité du comité de dégustation et devraient faire un malheur à l’été 2009. À vous de les découvrir.

Un Catena pour 2009

L’Argentin Nicolas Catena a été sacré homme de l’année dans notre domaine. Buvons, en son honneur, son Alamos Seleccion Mendoza 2007, fait avec du malbec, une grande expression de ce cépage typique: un vin sombre et corsé, riche et complexe en saveurs, pour les steaks sur le gril: 17,40 $. Il peut sans doute se bonifier avec quelques années de cellier, sinon il vaut mieux le carafer une bonne heure avant de le déguster.

Papilles et molécules

Mon collègue François Chartier est un scientifique et un chercheur. Il a poussé très loin la recherche des harmonies entre les mets, les épices et les vins. On trouve le résultat de plusieurs de ses recherches dans son plus récent ouvrage, Papilles et molécules, où il met la science au service du vin et des mets. Le tout est très bien vulgarisé, avec des schémas et des photos. Une autre idée-cadeau pour papa, aux Éditions La Presse.
Élyse Lambert, meilleure sommelière en Amérique

Chapeau à ma collègue qui vient de remporter ce titre, en Argentine. Il va falloir qu’on parle du rôle des femmes dans le domaine du vin. Elles sont de plus en plus présentes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top